Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Ain"

La seigneurie de Buenc

Les de Buenc, du nom, et armes, famille fort ancienne de Bresse, ont fait bâtir le château de Buenc, et lui ont donné leur nom. Il est situé sur une colline dans la paroisse d'Hautecour et sa structure témoigne assez son antiquité. 

Jean de Buenc,  chevalier qui suivit Amé IV, Comte de Savoie en toutes les guerres  qu'il eut avec ses voisins, eut inféodation de lui de la Justice haute, moyenne, et basse sur tous les hommes délinquants dans sa terre de Buenc, par lettres datées à Saint George  d'Esperanche le1er Aout 1294.

Ce Gentilhomme ayant jouissance de cette Seigneurie, la transmit à ses successeurs du nom de Buenc, du nombre desquels fut Hugonin de Buenc chevalier, qui par Contrat du Lundi avant la fête Saint Michel 1300, datée au Pont-D’ain, vendit ladite Seigneurie et le château de Buenc, à Amé Comte de Savoie, en présence de Guillaume, Abbé d'Ambronay et  d’Hugues de la Rochette et Guichard de Vaux, chevaliers.

Depuis, Aymon, Comte de Savoie, par le traité qu'il fit le juillet 1557 avec Edouard Ier  Seigneur  de Beaujeu, lui remit les châteaux, et Seigneuries de Buenc et de Coligny avec quarante mille livres Viennoises. En considération de ce que ledit Edouard lui avait fait hommage des Villes, et Seigneuries de Lent, et du château de Thoissey en Dombes et pour récompense des dommages qu'avait souffert Guichard Seigneur de Beaujeu, son père , en la guerre qu'Amé IV, Comte de Savoie avait eu avec le Dauphin, Jean ayant été fait prisonnier par le Dauphin à la bataille de Varey, lesquelles places de Buenc et  de Coligny, le Comte de Savoie donna en fief au dit Seigneur de Beaujeu , pour les tenir en même  prérogative que Louis de Savoie, Seigneur de Vaud , et Jacques de Savoie Seigneur de Piémont , possédaient les terres de leurs apanages. 

Ce traité fut conclu en l'Abbaye d'Ambronay. Le Seigneur de Beaujeu, en suite de ce traité ayant été fait Seigneur de Buenc, il y établit un Juge et des Officiers les appellations dépendant du Baillage de Beaujolais ; ce qui a duré jusqu’ à la restitution faite au Duc Emanuel Philibert, en l'an 1559  qu'elles se relevèrent au Senat de Chambéry, car du temps du Roy Henry II y ayant eu grosse difficulté pour cela, par Arrest du grand Conseil de Paris du 17, Octobre 1551.

Il fut dit que les appellations du Juge de Buenc, dépendraient du Baillage de Beaujolais, ainsi qu'il avait toujours été pratiqué par le passé. Or revenant à notre sujet Antoine Seigneur de Beaujeu  et de Dombes fils d'Edouard, vendit du consentement du Comte de Savoie ladite Seigneurie de Buenc , à Humbert de la Baume Chevalier Seigneur de Fromentes, avec Justice haute , moyenne, et basse, à la réserve de l'hommage et du ressort en l'an 1571.

Auparavant le Seigneur de Fromentes n'en avait que la garde pour le Seigneur de Beaujeu, ce qu'on apprend d'une déclaration faite par ledit Antoine Seigneur de Beaujeu en l’an 1570 par laquelle, il le tient déchargé de l'incendie du château de Buenc ; Humbert de la Baume fit hommage de ladite Seigneurie à Edouard Seigneur de Beaujeu, à Paris en l'hostellerie de l'Ours , le 19 janvier 1377, présents Girard d'Estrés Docteur és Loi, Chancelier de Savoie, Simon de Dracé, Girard de Chintré, et Jean de Chales, Chevaliers : Or il arriva en l'an 1390 que le Seigneur de Beaujeu, ayant reçu quelque déplaisir du Seigneur de Fromentes, envoya des troupes qui se saisirent par force du Chasteau de Buenc , sur quoi Humbert de la Baume se pourvut au Comte de Savoie comme Souverain, pour avoir raison de cette invasion.

Le Comte assigna le Seigneur de Beaujeu et le Seigneur de Fromentes dans la Ville de Bourg, pour traiter ce different et  jusqu’ à ce, il ordonna que le château de Buenc serait remis au Maréchal de Savoie, au jour de l'assignation qui était le 19 Mai 13 90. Edouard ne comparut point, et  fut représenté par Guy Guichard , Guy de Matzé, Rodolphe de Trezettes , Guillaume de Viec , Cheualiers, Vincent de Briandas Docteur ès Loi et Philippes Hugan licencié en droit qui dirent les raisons du Seigneur de Beaujeu. Mais le Comte n'ayant rien voulu déterminer en l’absence du Seigneur de Beaujeu , ordonna que  celui-ci et le Seigneur de Fromentes comparaissent tous deux en personne par devant lui.

En Juin suivant ,dans la même Ville de Bourg, cette nouvelle Ordonnance fut telle que le Seigneur de Beaujeu craignant que le Comte de Savoie ne favorisa la cause du Seigneur de Fromentes, consentit qu'il fut rétabli en  possession du château de Buenc , ensuite de quoi Humbert de la Baume en prit possession et  mourant le laissa à Bon de la Baume, Seigneur de Fromentes , son fils , dernier de la maison des Seigneurs de Fromentes, lequel mourut sans lignée, Huguette de la Baume Dame de Fromentes sa sœur, héritière, deuint Damede Buenc et le porta en dot avec plusieurs autres terres à Jaquemard, Seigneur de Coligny et d'Andelot, d'où vient qu'il demeura en la main des ainés de la maison de Coligny, jusqu’à ce que le 18  juillet 1494, Jacques, Seigneur de Coligny et de Chastillon , et  Gaspard de Coligny Seigneur de Fromentes, avec le consentement de Leonor de Courcelles, leur Mere, le vendirent à Gilbert Andrenet Seigneur de Beaurepaire et de Saint Julien, duquel ils le retirèrent le 10 Septembre 1497, par droit de rachat.

Puis Antoine de Coligny, petit fils dudit Jacquemard, Seigneur de Coligny, l’eut pour son partage. C'est lui qui fit la branche des Seigneurs de Crecia et de Verjon, en la famille desquels la Seigneurie de Buenc est toujours demeurée.  Joachim de Coligny, Chevalier, Marquis de Coligny et d'Andelot , Baron de Crecia , fief de Verjon , en jouit à présent sous le litre de Baronnie. "


Source:
- livre Histoire de Bresse et de Bugey, par Samuel Guichenon

Posté le 22-02-2015 18:51 par Jimre

Tour de Buenc

Au N. O. du bourg de Hautecour- Romanèche, se trouve sur une cime les restes de la grande tour de Buenc ou Bohan qui se voient de la moitié du Revermont et dont les péages devaient faire le principal revenu. Son importance venait de sa situation commandant la plus courte et la plus directe des routes unissant la Bresse et le Bugey.

Hautecour appartenait aux seigneurs de Buenc ou Bohan, il est mentionné dès le Xe. siècle, mais la paroisse ne l’est que vers la fin du XIIIe siècle.


Sources:

Archives-numerisees.ain.fr


Photos:

- Jimre (2011)

Posté le 17-11-2013 11:25 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.