Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Ain"

Maison Forte de Villon


Histoire

En 1291, Guy, seigneur de Villon, rend hommage à Humbert IV, sire de Thoire et Villars. En 1490, c'est Guillaume de Lyarens ou Glareins, seigneur de Villon, qui témoigne de ce lien de vassalité au duc de Bourbon. Par mariage ou vente, la seigneurie passa en la maison de la Teyssonière, puis fut vendue à Jean de Godon, chevalier, président du Parlement de Dombes et seigneur de Gravains.

En 1606, Villon fut vendu à Louis Austrein. En 1622, Villon est reçu en héritage par Mathieu de Sève, de Fléchères, dont descend la famille de Virieu, actuellement propriétaire. En 1703, la terre est érigée en comté et prend le nom de château de Sève. Gabriel de Sève testa en 1780 en faveur des enfants de sa soeur, nommés de Quinsonnas.

Sa présence est attestée dès le XIIe siècle. Elle est un exemple architectural des époques troublées qui ont marquées la Dombes. Elle n'est pas à proprement parler un château mais plutôt une résidence dont la constitution et les équipements permettaient de résister à des attaques de faible ampleur.

A usage défensif, donc, elle fut construite au départ sur une butte artificielle puis entourée de douves.

Ce que nous pouvons voir aujourd'hui représente une construction homogène n'ayant pratiquement pas subi de transformations depuis sa construction au XIVe siècle, hormis quelques remaniements sur le corps du logis au XVIe siècle.

Les courtines forment un plan carré de 25 m de côté, avec, en son centre, une cour intérieure. Le logis proprement dit occupe les côtés Nord et Ouest, les deux autres côtés, Sud et Est, étant constitués d'un rempart de même hauteur que les premiers.

Elle est construite, comme la plupart des ouvrages défensifs de la Dombes, en " carrons savoyards ", briques plus épaisses et plus massives que les briques traditionnelles, afin de résister aux attaques. Côté cour, les façades des deux corps de bâtiment sont couvertes d'un enduit donnant un effet pierre, dissimulant un mur exclusivement en pisé.

On peut y voir des meurtrières, un chemin de ronde crênelé, un châtelet (tour porche carrée construite au XVIIe siècle) et des traces d'un pont-levis à flèches.

On trouve également une chapelle dont le fenestrage rayonnant est toujours en place.

Elle fut modifiée en maison de plaisance au XVIe siècle. La transformation de la résidence fortifiée en ferme a mis l'ouvrage à l'abri de la destruction et la restauration récente a fait ressortir les caractéristiques défensives et plaisancières de ce manoir de la Dombes.

La maison forte de Villon est inscrite depuis le 30 Mars 1990 à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Sources :

- panneaux de visite de la maison forte.

- pré-inventaire des richesses touristiques et archïéologiques du canton de Saint Triviers sur Moignans(2000)

- documents disponibles lors de Journées du Patrimoine.


Posté le 06-10-2012 19:00 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.