Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Ain"

Saint Denis en Bugey

Bien visible depuis l'autoroute A42 Lyon Genève, la tour de Saint Denis domine le paysage juste avant d'arriver à Ambérieu en Bugey. 

Au Ier siècle, la région, habitée par les Ambarres et les Séquanes, est passée sous domination romaine, et fait partie de la province Lyonnaise. 

Au pied de la colline de Saint Denis en Bugey, se croisent trois voies romaines importantes, celle reliant Vienne à Saint Claude, celle de Saint Sornin à Ambronay et celle de Lyon à Genève.

Tuiles, médailles à l’effigie des empereurs, drachmes grecques, de nombreux vestiges ont été exhumés sur la colline, par les vignerons du pays au XIXe siècle.

Après la période de christianisation puis celle des « Invasions barbares », la région devenue Burgonde puis franque, voit les mœurs germaniques, les lois romaines et le christianisme cohabiter pour constituer la civilisation du Haut Moyen Age. 

Au VIIe siècle, première occupation confirmée su site de Saint Germain en Bugey visible depuis celui de Saint Denis.

Au IXe siècle, les sires de Bâgé (le Châtel) dominent la Bresse.

Au Xe siècle, l’abbaye d’Ambronay est construite mais les invasions hongroises, venues de l’est , et sarrasines, venues de Provence,  touchent la région qui fait partie de la Lotharingie puis du royaume de Provence.

Au XIe et XIIe siècle, la Michaille et le Valromey  sont rattachées à la Savoie d’Amédée II. La seigneurie de Saint Denis en Bugey fait partie de la sirerie de Coligny sous le nom de Chauczon. Elle comprend les territoires de Saint Denis et de Bettant.

Au XIIIe siècle, la région voit la reconstruction de l’abbaye d’Ambronay et de nombreuses communes se voient accorder des chartes de franchise (Bourg en Bresse, Bâgé, Pont de Vaux).

La région est le théâtre de l’affrontement entre le Dauphiné et la Savoie pour le contrôle de la région qui devient une zone frontière entre les deux territoires avec la construction ou la mise en défense de nombreuses « baties » et châteaux (voir articles sur les Allymes).

Une maladrerie importante accueille des lépreux à Saint Denis- Chauczon. Elle fonctionnera jusqu’au XVIe siècle.

Avec le traité de Lyon en 1601, le Bugey, alors savoyard depuis 1355, devient Français.


Source:
- panneaux situés sur le site

Posté le 08-03-2015 10:50 par Jimre

Saint Denis en Bugey

Sur l’éperon qui domine le bourg s’élève une tour carrée, reste d’un ancien château-fort qui barrait l’entrée du Bugey et qui fut détruit lors de l’annexion du Bugey à la France.
La seigneurie de St-Denis était possédée au XIVe siècle par les dauphins du Viennois ; en 1335 elle fut cédée aux comtes de Savoie, puis vendue en 1358 à Girard seigneur de Grammont. Elle passa ensuite et successivement aux familles de Gerbais, de Saleneuve, de Cordon, de Bignins, de Savoie, du Pré, de Bachod, de la Cou, de Pougny, d’Oncieu, le Clerc, Murat de l’Etang.


Sources:

- Archives-numerisees.ain.fr


Photos:
- Jimre(2009)

Posté le 17-11-2013 11:06 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.