Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Bouches-du-Rhône"

Tarascon

De son passé, Tarascon a gardé principalement son église et son château.

L'église, dont l'origine se rattache aux traditions des Saintes Maries et à l'évangilation de Marthe, qui eut à combattre un monstre, la Tarasque, de populaire renommée, date des XIIe et XIIe siècles(sculptures et inscriptions au portail sud) avec remaniements postérieurs (clocher, fin XVe siècle, restaurations de la crypte au XVIIe siècle).

Il faut signaler à l'intérieur, le sarcophage dit "de Sainte Marthe", un autel carolingien, deux tombeaux du XVIe siècle et une collection assez importante de tableaux de peintres provençaux des XVIIe et XVIIIe siècles, Vien, Parrocel, Van Loo etc...

Le château des comtes de Provence, construit au XVe siècle, établi sur un rocher dominant le Rhône, étale la masse imposante de ses constructions. 

La Provence étant loin des zones de lutte qui ont secoué le début du XVe siècle, cela a permis d'élever des forteresses dont le but premier, la défense, commence à intégrer l'aspect résidentiel.

A Tarascon, Louis II d'Anjou puis ses fils Louis III et le roi René prennent un demi siècle pour dresser le château. Si l'aspect extérieur de l'ouvrage le classe dans la catégorie des ouvrages militaires, notamment avec la présence d'une enceinte pour la basse-cour, à l'intérieur, il révèle des batiments résidentiels agréablement disposés autour d'une petite cour centrale sur laquelle ils prennent jour par de belles fenêtres. La décoration sculptée y est abondante et les appartements étaient assez confortables pour accueillir le Pape ou servir de cadre à des fêtes somptueuses.

Les défenses étaient assurée par la hauteur des murs(48 mètres) talutés à la base et posés sur le rocher d'un îlot baigné par le Rhône qui formait ainsi un obstacle naturel. Les tours cylindriques et carrées et les courtines sont de même niveau, selon un principe vu à la Bastille ou à Perpignan au siècle précédent. Le sommet forme terrasse continue, bordée par un parapet crénelé de mâchicoulis. Une basse-cour s'étire au nord, longue de 50 mètres et protégée par une haute courtine flanquée de trois tours carées et surmontées d'un chemin de ronde sur mâchicoulis.

Utilisé longtemps comme prison, il est maintenant ouvert à la visite.

Article largement inspiré de "L'évolution des châteaux forts dans la France du Moyen Age" de André Chatelain

Posté le 07-01-2009 21:28 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.