Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Bouches-du-Rhône"

Chateaurenard

Histoire:

S'élevant tel un promontoire entre la chaîne des Alpilles et la Durance, la colline des Tours et le Pic Chabaud portant au sommet la "Vierge dorée" dominent la plaine et le village. Cette position stratégique fut occupée par les hommes, dès la préhistoire. Ce massif calcaire permettait de se protéger des fréquentes inondations de la Durance, et son prolongement jusqu'à Saint-Rémy de Provence offrait une voie de communication en dehors des nombreux marécages.

Les grottes de la colline furent les premiers abris préhistoriques (2000 ans avant J.C.). Au 1er siècle, les romains soumirent les tribus cavares (celto-ligures) qui vivaient sur les pentes de la colline et installèrent des villas près du chemin Roumieux.

L'arrivée des Romains en Provence se fit comme pour toutes les invasions le long des vallées fluviales. Le Rhône et la Durance furent les voies de pénétrations. À Châteaurenard, c'est dans le quartier du Vigneret que l'on trouve le plus de vestiges romains.

Au Ve siècle après J.-C., les grandes invasions saccagèrent la région effaçant malheureusement tous les témoignages importants de cette période sur la commune.

Le territoire de Chateaurenard était la propriété des Comtes de Provence et ceci jusqu'en 1481.

Au Xe siècle, c'est à la famille Reinhard, originaire d'Arles, que l'on doit la 1ère fortification connue (probablement en bois)qui permettra l'installation des paysans et le développement d'un village qui prendra le nom de Casteù Reinard (Châteaurenard en français).

Le premier seigneur qui portait le nom de Châteaurenard vivait vers l'an 970. Sa mère s'appelait Balde et son père, Lambert dit Dodon. Il apparaît sous le nom de "Eldeberthus de Castro-Raynardus" au bas d'une charte concernant une dotation faite en faveur du monastère de Montmajour en 1010-1015, par la comtesse Emma, fille de Guillaume Taillefer, comte de Toulouse. Un bac permettant de traverser la Durance est attesté en 1094. Il fusionne avec celui de Rognonas vers 1450.

A la fin du XIIème siècle la pierre remplace le bois et le donjon central est entouré de 4 tours.

Lorsqu’Ildefons d’ Aragon devint comte de Provence, il voulut ériger le lieu en Baronnie et pour cela doter le château de fortifications imprenables.

Jordane, la maîtresse de ce comte de Provence, reçut la lourde charge de veiller à la transformation du castel primitif en une place forte dont la construction dura plusieurs années.

Femme de goût et de culture, Jordane organisa des cours d'amour. Les troubadours passèrent par Châteaurenard, et l'un d'eux composa un poème que l'on fit graver sur une pierre (encore visible aujourd'hui) dans la "Tour des Trois Poignards".

Pedro de Luna, dernier pape - antipape puisqu’un autre pontife siégeait simultanément à Rome - d’Avignon intronisé sous le nom de Benoît XIII, y trouva refuge lorsqu’il fut chassé de son palais par Charles VI.

Il avait en effet promis lors de son élection de se démettre si nécessaire pour mettre fin au grand schisme. Il s’acharna pourtant à ne pas tenir parole, ce qui lui valut de se voir retirer le soutien de Charles VI, roi de France et d’être assiégé en Avignon.

Louis II, comte de Provence, organise son évasion vers Châteaurenard dans la nuit du 11 au 12 mars 1403. La légende dit que Benoît XIII aurait rejoint le château par un passage secret de huit kilomètres. Ce dernier déboucherait dans une des pièces du château. Une part de mystère plane donc sur ce chapitre de l'histoire( voir aussi article sur Oppède le Vieux).

Un deuxième étage est ajouté à l’édifice au cours du même siècle, ce qui explique la présence d’éléments de style gothique.

Entre 1420 et 1430, les quatre tours du château sont surélevées Par la suite cette bâtisse fortifiée fut remaniée pour s’adapter aux armes à feu, mais sera en partie démantelée au cours des guerres de Religion.

A la fin du XVIe siècle, Henri IV ordonne le démantèlement de la forteresse. Celui-ci sera achevé durant la période révolutionnaire.

En 1727, Sexte Gabrielle d'Aymar, épousa Jean Louis Gabriel de Thomassin, marquis de Saint-Paul. En 1781, Joséphine Henriette de Thomassin de Saint-Paul épousa Louis Marc Antoine de Valori. Ainsi par le biais des mariages successifs, les Aymar, les Thomassin et les Valori se succédèrent tout au long du XVIIIe siècle dans la baronnie de Châteaurenard.

C’est en 1792, avec le passage du régiment des Marseillais que le château est mis à sac et démoli. Symbole de la noblesse et surtout source première et gratuite de matériaux de construction, il sera pendant plus de 20 ans pillé par les habitants.

Devenu propriété de la ville en 1921, le château est classé Monument Historique la même année.

D’autres grands noms séjournèrent au château : Louis XIV, la reine Jeanne, Catherine de Medicis Malheureusement, pendant la Révolution Française le château fut détruit par les villageois, seules les deux tours visibles aujourd'hui ont été épargnées.

Depuis l'esplanade du château et la tour du Griffon, vous pourrez apprécier un très beau panorama sur la Montagnette, Avignon, le Ventoux et les Alpilles. Le château abrite aujourd'hui un musée d'histoire locale et présente 4 salles à thème : moyen-âge, lapidaire, XVIIe et XVIIIe siècles.



Le château:

 

Il est Construit sur la base d’un trapèze fortifié, cantonné de 4 tours.

Subsistent la Tour du Griffon au sud-ouest, pleine et à peu près intacte ( salle d’exposition au rez-de-chaussée et table d’orientation au sommet) ;

la Tour nord-ouest, dite des 3 Poignards, ouverte à la gorge, révélant une véritable anatomie de l’architecture médiévale (salle d’exposition au rez-de-chaussée consacrée au pape Benoît XIII). Un escalier permet d’accéder au belvédère de la tour du Nord, à la courtine ouest et au 3° étage, d’où l’on peut appréhender le plan du château dans sa globalité.

S’ajoutent à cela les salles restaurées des Tours de l’Aigle et de la Tour du Nord, ainsi que la salle basse centrale (ancien cellier) avec son puits.

Il subsiste deux tours et cinq salles restaurées depuis 1986. Ces espaces sont aménagés et ouverts au public dans le cadre de visites guidées consacrées à l’histoire du château.



Sources :


- Office du tourisme de Chateaurenard

- Balado.fr

- Wikipedia

- Pays d'Arles

- Provence Web

- Chateaux Over Blog


Posté le 05-04-2012 18:51 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.