Rochefort-Samson

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Drôme"

Rochefort-Samson

Rochefort, chau ruin. et quart. cne de Rochefort-Samson. 

- Rochifort, 1192 (Cart. de Léoncel, 48). 

- Rochafort, 1195 (ibid., 58). 

- Rochiforteys, 1293 (ibid., ~68). 

- Bastida de Rochifort, 1314 (Inv.des Dauphins, 54).

- Castrum Ruppis Fortis., 1324 (Choix de doc., 8a). 

- Rochefort en Valantinois, 1391 (ibid., 213) 

- Rochefort le Vieil, 1394 (Inv. de la chambre des comptes). 

- Roche forchieys, 1407 (arch. de la Drôme, E 5482).

Ancien chef-lieu féodal du territoire qui a formé la commune de Rochefort-Samson, ce château fut démoli en 1575.

ROCHEFORT-SAMSON, cne du con du Bourg-de-Péage. -Église et village de Rochefort-Samson Locus qui dicitur ad Sanctum Solutorem, 1046 (Cart. de Romans, 139). Ecclesia Sancti Solutoris in mandamento de Rochafort, XIIe siècle (ibid., 274). 

Sant-Sol, XIIIe siècle (Cart. des hosp., 80). 

De Sancio Solutore, 1306 (ibid., 386). 

Rochefort le Neuf, 1395 (Inv. de la chambre des comptes).

Sansour, 1418 (arch. de la Drome, E 337).)

Sainct Solutor, 1477 (lnv. de Saint-Apollinaire, 1019)

Burgum Sancti Solutoris, 1533 (arch. de la Drôme, E 582). 

Samson, 1765 (Aff. du Dauphiné). 

Rochefort-Samson, 1788 (Alman. du Dauphiné).

Avant 1790, Rochefort-Samsonétait une communauté de l'élection et subdélégation de Valence et de la sénéchaussée de Crest, formant, comme la commune actuelle, deux paroisses du diocèse de Valence: Rochefort-Samson et Saint-Mamans. 

La paroisse de Rochefort-Samson en particulier Parrochia Sancti Solutoris, 1240 (Cart. de Romans, 370),

Capella Sancti Salvatoris de Ruppe forti, XVe siècle (Pouillé de Valence), 

Cura Sancti Salvatoris, 1549 (rôle de décimes), avait son église sous le vocable de saint Sauveur et de saint Blaise, et ses dîmes appartenaient au chapitre de Romans, qui présentait a la cure (voir Saint-Mamans).

Quant à la terre ou seigneurie, qui était du fief des comtes de Valentinois et dont l'étendue était la même que celle de la communauté, elle appartenait dès le commencement du XIIIe siècle aux Peloux ou Du Peloux qui s'éteignirent en 1325 chez les Beaumont, et ceux-ci furent seigneurs de Rochefort-Samsonjusqu'en 1443. 

Réunie alors au domaine delphinal, cette terre fut engagée en 1467 aux Poitiers-Saint-Vallier, en 1473 aux Saint-Priest et enfin vendue aux Sauvain du Cheylard en 1536.

Des Sauvain du Cheylard, Rochefort-Samson passa aux Bocsozel (1573), puis aux Manteau qui le cédèrent vers 1598 aux Lattier, et ces derniers furent remplacés vers 1623 par le président Frère, qui acquit des Beaumont certains droits, toujours prétendus par eux sur cette terre, laquelle était, dès 1739, aux mains des Michel du Sozey de la Croix, ses derniers seigneurs.

En 1770 Rochefort-Samson devint le chef-lieu d'un canton du district de Valence, comprenant les municipalités de Bouvantes, Oriol-en-Royans, Rochefort-Samson et Saint-Martin-le-Colonel; mais la réorganisationde l'an VIII en a fait une simple commune du canton du Bourg-de-Péage.

Il y avait en 1789, dans cette commune, 258 chefs de famille.


Source:

- Dictionnaire topographique du département de la Drôme par J. Brun-Durand trouvé sur Gallica.fr


Photos:

- Jimre (2017)


Vidéo:

Des images aériennes de Rochefort-Samson un jour de Mistral...Le drone n'a malheureusement pas volé très haut...

Une autre vidéo de la ruine de ce château, un peu plus aboutie... réalisée par Hervé Baudry. 8;-))

N'hésitez pas à aller faire un tour dans notre playlist Rhône Médiéval pour voir nos autres vidéos ainsi que sur la playlist "Les Invités de Rhône Médiéval" pour voir des vidéos réalisées par d'autres personnes sur la même thématique...



Posté le 24-09-2017 21:31 par Jimre