Mevouillon

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Drôme"

Mevouillon

Mévouillon, cne du con de Séderon. 

Villa Medullis 1070 (Cart. de Saint-Victor, 1083). 

- Medullone, 1135 (ibid., 844). 

- Medulio, 1251 (Gart. de l'îleBarbe). 

- Melleone, 1277 (Inv. des Dauphins, 8).

- Meduluone, 1285 (De Coston: Hist. de Montélimar, I, 241). 

- Mevoillon, 1288 (arch.de la Drôme), E 2713). 

- Meulhon,1400 (Choix de doc., 235).

- Medullionem, 1442 (ibid., 282). 

- Meveullon, 1577 (arch. de la Drôme, E 2974). 

- Mueillon, 1588 (Corresp.de Lesdiguières, II, 658). 

- Mevolhun, 1591 (arch. de la Drôme, E 3251). 

- Meulion, 1597 (ibid., 2731). 

- Meuvilon, 1626 (ibid., E 6229). 

- Mulhon, 1628 (Lacroix: L'arrondissement de Nyons, 419). 

- Mealhon, 1630 (arch. de la Drôme, E 4758). 

- Meolon, 1660 (Mém. de Castelnau, II, 658). 

- Meuillon,XVe et XVIIe siècles (Inv. de la chambre des comptes).

Avant 1790, Mévouillon était une communauté de l'élection de Montélimar et de la subdélégation et du bailliage du Buis, formant une paroisse du diocèse de Gap 

Ecclesia de Medullio, 1115 (Gall. christ., XVI, 102), dont l'église, dédiée à saint Arey ou Ariey, 

Ecclesia Sancti Erigii in castro de Medoilo, 1095 (Cart. dé Saint-Victor, 840), 

Saint Arey de Mévolhion, 1760 (rôle de décimes), était celle d'un prieuré 

Prioratus Medulionis, 1516 (Pouillé de Gap),

- Le prieuré de Meulhon, 1606 (rôle de décimes), 

- Le prieuré de Mevolhion, 1760 (ibid.), qui, dépendant premièrement de l'abbaye de Saint-Victorde Marseille, appartenait dès 1115 à la congrégation de Saint-Ruf, et dont le titulaire était collateur et décimateur à Mévouillon, la Rochette, Vers, Izon et Villefranche (voir ces noms).

Au point de vue féodal; Mévouillon était une terre de l'ancienne baronnie de ce nom, qui, d'abord souverainement possédée par les Mévouillon, que l'empereur Frédéric Ier dota en 1178 de tous les droits régaliens dans leurs domaines, et qui donnèrent en 1270 une charte de libertés à leurs vassaux, fut hommagée en 1230 aux évêques de Die et donnée en 1293 aux Dauphins.

Ainsi devenu terre domaniale, Mévouillon fut vendu sous faculté de rachat aux Louet ou Lovat, en 1421, aux Bon en 1553, aux Calignon en 1573, enfin aux La Tour-Gouvernet en 1593. 

Passé par mariage aux Du Puy-Montbrun en 1638, il fit retour en 1711 aux La Tour-Gouvernet, qui en ont été seigneursjusqu'à la Révolution.

En 1790, Mévouillon fut compris dans le canton de Montauban, mais la réorganisation de l'an VIII l'a fait entrer dans celui de Séderon.

La population de Mévouillon, qui était de 178 habitants en 1595, de 146 en 1653 et de 12o en 1682, se composait de 118 familles en 1754.

La baronnie de Mévouillon Baronia Medulionis, 1293 (Inv. des Dauphins, 218), la baronie de Meulion,1343 (Duchesne Dauphins de Viennois, 69), comprenait, au moment de son annexion au Dauphiné, les terres et châteaux de Alauzon, la Bâtie-Côte-Chaude, Beauvoisin, Bénivay, le Buis, le Col-de-Soubeyran, Curnier, Eygaliers, Gouvernet, Mévouillon, Mollans, la Penne, Pierrelongue, Plaisians, le Poët-en-Percip, Proyas, la Roche-sur-Buis, la Rochette, Saint-Sauveur, Séderon, le Villard, Villefranche et partie de ceux d'Arpavon, Autane, Bésignan, Boisset, Clermont,

Guibert, Marsoin, Montréal,le Poët-Sigillat, Propiac, Sahune, Sainte-Jalle et Vercoiran.


Source:

- Dictionnaire topographique du département de la Drôme par J. Brun-Durand trouvé sur Gallica.fr


Photos:

- Jimre (2017)

Posté le 10-04-2021 13:22 par Jimre