Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Isère"

Crolles-Montfort

Adossé au massif de Chartreuse, sur un tertre dominant la vallée du Grésivaudan le château de Montfort, dit aussi « château Robert », fait face à la chaine de Belledonne. Au Moyen Âge, cette forteresse participait à la défense du Dauphiné contre la Savoie : dix châteaux au moins sont attestés dans la vallée, auxquels s’ajoutent tours et maisons fortes. Le château de Montfort, bien que tourné vers la vallée, verrouillait aussi le Pas de la Ferté (actuel Pal de Fer), alors seul accès au plateau des Petites Roches.

La première mention de « Montis Fortis » remonte à 1069 (cartulaire de Domène) ; il est probable qu’une motte castrale (édifice avec tour et palissade de bois) avait été dressée primitivement sur ce promontoire naturel.

L’édification du château de pierre date du XIIIe siècle : après la construction d’une tour carrée, probablement au XIIe siècle à double fonction de défense et d’habitat, remparts et pièces d’habitation viennent compléter le château.

Lorsqu’en 1286, la Grande Dauphine Beatrix de Faucigny, Dauphine et régente du Viennois après son mariage avec Guigues VII de Viennois, se retire à Montfort, et, dans une enquête réalisée en 1339 pour Humbert II, arrière petit-fils de Beatrix, le château est décrit de la manière suivante : il se compose d’une enceinte de 47 toises de longueur (1 toise valant environ 2 mètres) à l’intérieur de laquelle prennent place plusieurs édifices.

On trouve une tour quadrangulaire, haute de quatorze toises (28 mètres) et possédant quatre étages, deux salles superposées dont l’une est chauffée par une cheminée et éclairée par quatre baies géminées, des pièces appelées chambres avec garde-robe et cellier, une cuisine. L’entrée du château est défendue par un portail de pierre surmontée d’une salle de garde.

Résidence donc de la Grande Dauphine Beatrix de Faucigny, puis possession de la famille de Beaumont jusqu’en 1617, le château devient la propriété de Claude Frère, premier Président au Parlement du Dauphiné. En 1717, il appartient aux Guérin, de Tencin, puis à la famille de Pierre de Bernis.

Il est difficile de reconnaitre dans cette description les éléments encore visibles sur le site : en partie haute, un grand corps de logis où l’on peut voir une ouverture de tir, des murs de soutènement, une enceinte, une tour circulaire de flanquement de la tour carrée. En partie basse, le corps de garde, encore occupé au XXe siècle, est mieux conservé.

Le château est tombé en ruine au XVIe siècle et seule la salle des gardes est habitée jusqu’au début du XXe siècle par une famille de paysans.

Actuellement, par convention passée avec la ville de Crolles, l’association « Les Raisonneurs de pierre » œuvre à la restauration et à l’animation de ce site. Ainsi, depuis 1999, les bénévoles travaillent chaque samedi à dégager et consolider les ruines, faisant ainsi revivre ce témoin de notre passé.


Sources:

- Panneaux situés autour du château

- Wikipédia pour en savoir plus sur Beatrix de Faucigny, appelée la Grande Dauphine.


Vidéo:

- Survol du château avec un drone DJI Phantom 3 Advanced. D'autres vidéos disponibles dans notre playlist Vidéos Youtube.


Photos:

- Jimre (2019)


Posté le 14-01-2019 19:44 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.