Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Isère"

Vienne

Le site de Vienne est un site prédestiné. La ville s’est développée avec un  fleuve, le Rhône, qui a creusé des petites plaines, l’Estressin et l’Ile avec des terrasses soustraites aux crues, enserrées entre deux défilés, celui de Givors et de Condrieu, au pied d’un hémicycle de collines. On y trouve aussi deux affluents du Rhône, La Gère et le ruisseau de Saint Marcel.

Les cinq sommets dominant le paysage viennois se nomment en partant du nord  mont Salomon, mont Arnaud, mont Pipet, mont Sainte Blandine et enfin mont Saint Just.

La colline du mont Pipet est longée par l’ancienne voie gauloise puis romaine. Le sommet est aménagé à l’époque romaine en plate-forme terminée à l’est par un hémicycle (125mx87m) avec d’importants murs de soutènement encore visibles. Cette aire sacrée avec des temples forme un axe monumental avec le théâtre, l’Odéon (il n’existait que deux Odéons en Gaule, celui-ci et celui de Lyon) et le forum en contrebas.

Le site est transformé par les Burgondes au début du Moyen Age en forteresse.

Vienne passe ensuite sous le contrôle des Francs. La ville semble épargnée par les raids sarrasins qui vont jusqu'à Autun, puis passe sous le contrôle de Charles Martel qui nomme le comte Theudoin pour administer la région.

En 879, au concile de Mantaille, le comte Boson, beau frère de l'Empereur Charles le Chauve, est fait roi de Bourgogne par un collège d'Evêques de ses partisans. Vienne, sa capitale, est alors assiégée à plusieurs reprises par le parti légitimiste soutenant les nouveaux Empereurs.

En 884, il est finalement reconnu comme roi de Provence à la fin de la guerre. Il meurt à Vienne en 887 et est enterré dans la cathédrale Saint Maurice.

En 1023, le comté de Vienne est donné à l'évêque de Vienne. Le donjon carré situé au Pipet est donc remis à l’Eglise de Vienne.

Les pouvoirs de l'évêque-comte sont  renforcés lorsque le royaume de Bourgogne passe à l'Empire germanique en 1030.

A partir de 1285, le château du Pipet est possession des chanoines de la Cathédrale, alors que, sur le mont Salomon, le nouveau château de la Batie appartient à l’archevêque. Il est construit par l’archevêque Jean Bernin au XIIIe siècle sur la rive opposée de la Gère.

Le fait majeur marquant Vienne ville d'Empire est le concile de Vienne qui siégea entre le 1er octobre 1311 et le 11 mai 1312. Environ cent dix prélats (sur les trois cent conviés) venus de toute la chrétienté, le pape Clément V, le Roi de France Philippe le Bel ainsi que ses fils, Louis d'Évreux frère du roi, Enguerrand de Marigny, Guillaume de Nogaret et Plaisians ainsi qu'une multitude de barons et de chevaliers venus de France, seront présents pour le prélude de l'histoire des Rois Maudits qui fera suite à l'abrogation de l'ordre des Templiers, comme demandé dans la bulle pontificale Vox in excelso, le 22 mars 1312.

Par la bulle Ad providam Christi Vicarii du 6 mai 1312, Clément V attribua les biens du Temple aux Hospitaliers. Le 6 mai 1312 le pape promulgua une autre bulle, Considerantes dudum, fixant le sort des Templiers, en les divisant en deux catégories : ceux qui avaient avoué et les autres.

Aux XIVe et XVe siècles, la forteresse de Pipet est un enjeu dans les conflits entre les chanoines, l’archevêque et le Dauphin.

Au XVIe siècle, elle est disputée au cours des guerres de religion avec plusieurs pillages dont celui du Baron des Adrets en 1562 et celui de Paulon de Mauvans en 1567 ainsi que  pendant la guerre entre les Ligueurs et le roi Henri IV.

La politique du Cardinal Richelieu contre les féodaux et les Huguenots aboutit à un arrêt de 1633, ordonnant la destruction des places fortes du Dauphiné. Résultat, les fortifications de Pipet et de la Batie sont détruites.

Le mont Pipet revient alors à nouveau au Cultuel. Il est consacré par les Viennois à la Vierge Marie, avec l’installation en 1858 d’une statue en pierre de Volvic sur une tour en briques, puis la construction en 1873 d’une chapelle de pèlerinage en l’honneur de Notre Dame de la Salette.

Sources:

- Panneaux situés sur le Mont Pipet

- Wikipedia


Posté le 12-06-2012 20:15 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.