Moustiers Saint Marie

Lorsque l'on aperçoit le village, on ne peut s'empêcher de remarquer une étoile entre les deux montagnes, suspendue à une chaine longue de 227 mètres. La tradtion assure qu'elle aurait été rapportée par une croisé, compagnon de Saint Louis qui, prisonnier lors de la seconde croisade, aurait fait le voeu, s'il en réchappait, d'accrocher une chaine en  travers de la gorge, au dessus de la chappelle Notre Dame de Beauvoir, lieu de pélerinage depuis le haut Moyen Age.

L'étoile est resté, et la chapelle domine toujours le village, plaqué à la falaise avec ses maisons accrochées à la roche. Un sentier jalonné d'oratoires conduit au sanctuaire, qui a conservé des vestiges de sa construction romane. Dès le Ve siècle, un monastère est fondé dans ce lieu sauvage par des moines venus de Lérin, sur une des voies d'accès aux gorges du Verdon. Ils vécurent au départ dans des grottes creusées dans la falaise. Il servit plus tard de refuge à la population des environs.

Un village se développe alors, de part et d'autre du torrent qui dégringole de la falaise. Au XIIe siècle, Moustiers est une cité très peuplée, divisée en deux quartiers, deux part et d'autre de ce torrent. Au fil des siècles, elle réussit à échapper aux différent conflits qui agitèrent la région. En revanche, sa situation, perchée à flanc de falaise, amena plusieurs désastres dont celui de 1685 où une crue du torrent emporta la maison claustrale, celui de 1692 où le grand pont s'écroula avec une partie de la place et celui de 1702 où les maisons situées de part et d'autres du torrent furent détruites.

Au coeur du village, l'église paroissiale, romane également, présente la particularité d'avoir une disposition de travers, car épousant la roche. Au XIVe siècle, un superbe choeur gothique prolongea la nef romane. Son clocher, avec trois étages de baies géminées d'inspiration lombarde, surplombe les toits de tuile, coiffant façades de pierre derrière lesquelles se dressent les boutiques et galeries dédiées à la faïence.

Car Moustiers, aujourd'hui et depuis des siècles, est connue pour sa poterie, favorisée par la présence à cette endroit, d'eau, de bois et d'argile.

Le secret de fabrication de la poterie stannifère aurait été donné à Pierre Clérissy en 1668 par un moine italien qui séjournait au monastère. 


Photos:

- Jimre (2016)

Posté le 10-12-2016 16:06 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.