Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Haute-Loire"

Histoire d'Arlempdes

D'après le livre "L'Evolution des châteaux-forts dans la France du Moyen-Age" par André Chatelain.

C'est un surgissement basaltique tumultueux, dressé sur le haut cours de la Loire, qui supporte ce château. Il utilise comme assise deux terrasses superposées aux contours très irréguliers.La plus élevée et la plus restreinte conserve les ruines du logis et la chapelle castrale. La plus basse et la plus étendue forme une grande basse-cour bordée d'une enceinte flanquée, sur les à-pic.

Informations reprises sur les panneaux du village.

1000 avant JC - La grotte de la Baume connaît une occupation humaine. On peut penser d’après de précédents travaux qu’un lieu de culte celtique ou pré celtique est établi à Arlempdes sur le site de la chapelle St Jacques le Majeur d’Arlempdes. La racine gauloise d’ Arlempdes « Nemeto « et la racine pré celtique « Nemasu » désigne le temple.

186-187 ap JC - on dit que le site des Souils était occupé. Arlempdes se situe au bord de la Loire(liger en latin dérive de Lig-ara : Rivière du Dieu), le plus long fleuve de la Gaule qui prend sa source au Mont Gerbier des Joncs et rejoint la mer à Nantes. Arlempdes est la frontière entre la Gaule romaine : « La Provincia Narbonensis» et la Celtique. La frontière est matérialisée par la Méjeanne et la Gazeille.

IIe-IIIe siècle -  Le site des Souils est à nouveau occupé. Les habitants l’avaient abandonné au Ier siècle suite à un incendie.

476 - Fin de l’hégémonie romaine. L’Auvergne fait alors partie du royaume wisigoth jusqu’à la bataille de Vouillé en 507 remportée par Clovis, chef des Francs. L’Auvergne entre alors dans le royaume des Francs

728-730 - Les sarrasins seraient présents sur le territoire du Devès.

An Mil - Un village est certainement implanté à Arlempdes. Cependant, aucune trace écrite ou témoignage architectural ne permet de penser que la forteresse d’Arlempdes est déjà construite.

1030 - On dit qu’une horrible famine a sévi durant 3 ans et que Saint Odilon, Abbé de Cluny, a sacrifié les vases sacrés de l’église pour soulager les pauvres.

1096 - Les seigneurs de Montlaur, famille issue du Languedoc, participent à la première croisade ordonnée par Urbain II. Ils sont alliés aux Dauphins d’Auvergne, aux Polignac et s’établissent en Vivarais. Pourquoi choisissent-ils ces terres éloignées de leur foyer d’origine ? Elles appartiennent aux évêques du Puy et de Viviers mais également au Comte de Toulouse. Celui-ci trouve opportun d’avoir un vassal dans cette contrée. Les Montlaur s’implantent donc tout près de Coucouron, au village « Montlor ».

XIIe siècle - On sait que la construction de la forteresse date de cette période. La chapelle castrale est rattachée à l’architecture romane Vellave. Au sein du village, il existe également une église paroissiale « Saint Pierre » qui date de la même époque. La chapelle castrale est désignée en 1320 comme « capella beati Jacobi castri Arlempdü ».

1248 - Les Montlaur sont propriétaires du château. Héracle de Montlaur dit « Le Vieux »(1230-1277) signe une lettre, datée d’Arlempdes, au roi Louis IX « Saint Louis ». Les Montlaur sont sans doute les maîtres d’ouvrage de la forteresse. Ils mettent en place une politique territoriale davantage en rapport « avec l’ampleur, la valeur stratégique du château d’Arlempdes, la qualité architecturale de sa chapelle ».

Petite légende: Sous le château, un passage secret mène à Le Goudet au château de Beaufort. Pons IV de Montlaur et Héracle II participent à la première des deux croisades de Saint Louis.

1269 - Les Montlaur transforment les terres  et le château d’Arlempdes en baronnie.

1304 - Pierre de Montlaur, convoqué par Philippe le Bel, participe à la guerre des Flandres avec 50 gens d’armes et 500 sergents recrutés dans la mouvance de la baronnie de Montlaur.

1429 - Durant la guerre de Cent Ans, Louis de Montlaur est chambellan et conseiller du roi Charles VII. Ce dernier lutte pour la couronne de France. Louis de Montlaur combat pour le roi aux cotés de Jeanne d’Arc. Il s’accorde une trêve le 11 Juin afin de marier sa fille Anne, dame d’Arlempdes avec Charles III de Poitiers-Valentinois qui devient seigneur d’Arlempdes. Le château et les terres d’Anne de Montlaur, lui sont apportés en dot. Charles III, après sa visite, transforme et répare le château qui a beaucoup souffert du passage des routiers, bandits de grand chemin. Cette famille embellit et modifie la façade. On aperçoit encore ses armoiries « d’azur  à six besants d’argent au chef d’or ».

1499 - Naissance de Diane de Poitiers. Après son frère Guillaume, elle est dame d’Arlempdes. Diane de Poitiers, d’une beauté exceptionnelle selon ses contemporains, est la favorite du roi Henri II qui lui fait construire un château à Anet. Elle aurait effectué quelques séjours à Arlempdes, et on lui attribue la construction du porche du château.

1585 - Guerres de religion. Le château d’Arlempdes n’est pas imprenable comme le croyait Henri IV. Il est assiégé par le chef protestant Antoine de la Garde dit « le cadet de Chambonas ». Il réussit à pénétrer dans l’enceinte grâce au portier en échange d’un sac de 1000 écus d’or. Il en profite pour piller et rançonner sauvagement le pays. Les Poitiers-Valentinois ne résident pas en permanence au château. Ils en ont confié la gestion à la famille de Goys qui est faite prisonnière par ce même chef protestant.

1586 - La peste en Devès et un hiver exceptionnellement rigoureux font de nombreuses victimes.

1588 - Les gens, excédés par la cruauté de Chambonas se rebellent et le tuent.

XVIe siècle - Les propriétaires, à partir de cette époque sont des grands personnages dont le lieu de résidence n’est plus à Arlempdes.

1783 - Le marquis d’Arlandes effectue le 21 Novembre 1783 le premier vol en montgolfière en compagnie de Pilatre de Rozier.

1790 - Création du département de la Haute-Loire.

1792 - Après la révolution française, la venue d’un prêtre assermenté fait éclater des incidents à Arlempdes. L’administration lance des mandats d’arrêt contre les prêtres réfractaires, notamment le curé d’Arlempdes. Il se cache dans les « bonnes maisons » ou dans les grottes environnantes.

1793 - Destruction « des croix, blasons et autres vestiges de fanatisme » que représentent la religion pour les révolutionnaires.

XVIIIe siècle - Le château d’Arlempdes est entretenu jusqu’à cette époque. Avant la révolution, le château est  déjà laissé à l’abandon.

1926 - Inscription du château aux Monuments Historiques.

1963 - La famille de Goys rachète le domaine et restaure le château par tranches successives.

Posté le 01-12-2008 20:40 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.