Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Haute-Loire"

Dunieres


Retranscription du site "La Tour de Dunières" (qui n'est malheureusement plus accessible...)


La tour de Dunières est le dernier vestige du château médiéval de Dunières-Joyeuse.
Visibles depuis la route reliant Dunières à Montfaucon, le donjon et l'ancien périmètre du château, clos de murs, sont depuis 1938 la propriété privée des descendants de Florentin Malartre qui, en 1895, avait procédé à la restauration du bâtiment en accord avec la famille de La Tour-Maubourg.


La tour de Dunières a été inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 2002.


Le rapport présenté  à cette occasion en résume les caractéristiques :


" Comparable à celle d'Esplantas (Haute-Loire) et de Montpeyroux (Puy-de-Dôme), la tour de Dunières appartient à la lignée des tours circulaires construites à partir du XIIIe siècle selon le modèle dit « philippin » issu des progrès apportés par Philippe-Auguste dans l'architecture militaire. Elle en présente les principales caractéristiques : fonctions mixtes, à la fois défensives, résidentielles et ostentatoires avec superposition de niveaux de stockage, d'un niveau d'entrée, d'un niveau résidentiel et d'un niveau défensif, avant d'aboutir à la plate-forme sommitale équipée de hourds de pierre; épaisseur des murs, soigneusement parementés; escalier pris dans l'épaisseur des murs. On note cependant quelques dispositions archaïques (accès par le premier étage, voûtement par coupole ) .
Même si la tour a souffert d'un état d'abandon prolongé et si les restaurations réalisées au XIXe siècle l'ont dotée d'un couronnement un peu sec, elle reste un élément intéressant de l'architecture médiévale dans la région. En outre, ses abords, heureusement préservés, réservent un potentiel archéologique très prometteur. "


La toponymie des lieux, la tradition orale et les documents écrits se rejoignaient pour confirmer l'existence, à la fin du XVIe siècle, en bordure du plateau, de deux châteaux appartenant, l'un au Seigneur de JOYEUSE, l'autre au Seigneur de la ROUE.
Du château de JOYEUSE subsistaient autrefois les soubassements d'une tour massive qui constituait la pièce maîtresse d'un château-fort très ancien. Ce dernier contrôlait plateau et vallée au point de convergence des sentiers muletiers et chemins qui, par les cols des Boutières, faisaient communiquer Vivarais et Forez en traversant le Velay occidental.
En 1164, une bulle du Pape Alexandre III plaçait sous l'autorité de l'Evêque du Puy le " castrum " de DUNIERES, construction au moins antérieure à 1146, puisque, cette année-là, le roi Louis VII interdit pour un temps l'édification de nouvelles forteresses dans le diocèse du Puy.
Dans la deuxième moitié du XIIe siècle, les SAINT-DIDIER étaient seigneurs du château supérieur et d'une partie de la terre de DUNIERES.
La baronnie des SAINT-DIDIER et DUNIERES passa ensuite aux mains des seigneurs, plus tard ducs, de JOYEUSE et, en 1587, au duc de BOURBON-MONTPENSIER.


 Au XIIe siècle, sur l'autre partie de la terre de DUNIERES, étaient établis les RETOURTOUR, déjà richement possessionnés en Vivarais, qui possédaient, non loin de l'église, la maison-forte ou château-bas de DUNIERES.

Au XIVe siècle, peut-être à la suite d'une guerre privée où, allié à des seigneurs du voisinage, il avait vaincu Jaucerand de SAINT-DIDIER, Briand de RETOURTOUR fit construire, tout près du château des SAINT-DIDIER, une haute tour et un château-fort, plus tard appelés " de LA ROUE ", du nom de Maragde de LA ROUE, troisième épouse et héritière du Seigneur de RETOURTOUR.
A sa mort, la terre de DUNIERES, bien que revendiquée par Guy de SAINT-PRIEST qu'elle avait épousé après son veuvage, resta l'apanage des cadets de LA ROUE.


Au cours des guerres de religion (1562-1598), les châteaux constituèrent une forteresse solide avec une garnison entretenue par la Ligue et les Etats du Velay, qui firent procéder à une remise en état des fortifications. Ils ne furent jamais pris, contrairement aux bourgs fortifiés et châteaux voisins de TENCE, MONTFAUCON et SAINT-PAL.
En 1719, Henri-Joseph et Marie-Charlotte de la GARDE-CHAMBONNAS, familiers du duc et de la duchesse du MOINE et de la cour brillante du château de SCEAUX, vendirent leur moitié de la seigneurie de DUNIERES au marquis de MAUBOURG, Maréchal de camp aux armées du Roi.

En 1753, Claude FLORIMOND DE FAY, Comte de MAUBOURG, rachetait à Thomas d'ESPINCHAL la deuxième moitié de la terre de DUNIERES, devenant ainsi maître de toute la baronnie, qu'il transmit à son fils aîné, Marie-Charles César DE FAY de la TOUR MAUBOURG.

Ce dernier, Maréchal de camp de LA FAYETTE en 1792 et compromis avec lui après la journée révolutionnaire du 10 août, le suivit en exil et partagea sa captivité en Prusse et en Autriche. Il fut considéré comme émigré et ses biens furent déclarés biens nationaux.
Le château-bas du bourg trouva acquéreur mais les châteaux supérieurs, laissés à l'abandon pendant un siècle et demi, étaient si délabrés qu'ils ne furent pas mis en vente.


Subsistaient encore, selon le rapport de la municipalité, une chapelle partiellement éboulée, quelques murs en ruine des anciens bâtiments, une tour massive plus qu'à moitié détruite et une grande tour presque intacte.


En 1801, la famille de la TOUR MAUBOURG racheta le château-bas et reprit possession de la tour et des ruines qui l'entouraient. Beaucoup de pierres avaient été prises ou descellées des ouvertures et emportées.


En 1895, Madame de LA TOUR MAUBOURG confia à Florentin MALARTRE son désir de consolider sa vieille tour.
Le 23 juillet, une convention était signée avec Messieurs VIAL et GENESTE pour l'ensemble des travaux: colmatage de la brêche, réfection des ouvertures en pierres de taille, re-jointement des murs extérieurs, rétablissement de l'escalier d'accès à la porte extérieure, pose d'un plancher, d'un escalier en bois et d'une porte ouvrant sur l'escalier intérieur en colimaçon.


Le dernier héritier de la tour, sans descendance, la proposa à François MALARTRE (1865-1951), qui en devint propriétaire en 1938.


Sources:

-Site "La tour de Dunieres" (qui n'est malheureusement plus accessible...)


Photos:

-Jimre (2010)

Posté le 16-01-2013 15:54 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.