Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Savoie"

Chignin

Le site médiéval de Chignin est situé non loin du village du même nom, situé entre Chambéry et Montmélian. Il est bien visible de l’autoroute A43-E70-E712.

Les sept tours médiévales de Chignin, qui s’élèvent sur un plateau de 4 ha situé sur l’antique itinéraire romain reliant la France à l’Italie par le col du Petit Saint Bernard puis par celui du Mont Cenis, constituent encore de nos jours un énigme historique…

Les endroits remarquables référencés sur ce site sont :

- la Biguerne ou Clos Saint-Anthelme

- la Tour de la Place ou tour des Archers

- la tour Corraz

- la tour de Bourdeau

- la tour de Montagny

- la Poype

- la tour de Verdun ou Verdon

- la tour de La Fontaine

- la maison forte de Lerodaz ou l'Héroda

- la tour de la Platière


Mentionnée dès le Xe siècle, la puissante famille de Chignin est un des plus importants lignages nobles de la région. Proche de la famille comtale de Savoie, originaire de la vallée de la Maurienne non loin de là, les seigneurs de Chignin sont aussi liés au Prieuré de saint Jeoire, dans lequel se trouve leur tombeau. Ils entretiennent de ce fait des rapports étroits avec les évêques de Grenoble.

Malgré l’importance du site, l’histoire des tours de Chignin reste assez mal connue. L’hypothèse longtemps retenue par les historiens d’une enceinte reliant les tours a été abandonnée. On pense maintenant qu’à partir d’un château primitif (peut-être situé au niveau de la tour de Corraz), non loin duquel s’étendait un bourg castral et l’ancienne église, plusieurs maisons fortes ont été construites autour des XIIe et XIIIe siècles par les différents membres de la famile de Chignin pour marquer leur statut seigneurial (voir les articles sur Allègre(Gard)et l’Isle sur la Sorgue(Vaucluse) concernant les co-seigneuries).

En 1867, les Chartreux rachètent les ruines de la tour de la Biguerne dans laquelle serait né en 1107 Saint Anthelme, qui fut prieur de la Grande Chartreuse puis évêque de Belley. Il en firent un sanctuaire en l’honneur du saint, inauguré en 1877.

Les autres tours implantées au cœur d’un des vignobles les plus célèbres de Savoie sont aujourd’hui à l’état de ruines romantiques entourées par les vignes. Une étude menée sur la Tour de la Place a permis de la dater du XIIIe siècle avec modifications autour du XIVe siècle. C’était une tour logis avec créneaux à plume. Acquise par la commune de Chignin, elle a été l’objet, en partenariat avec le PNR du massif des Bauges, d’un récent confortement et d’une mise en sécurité qui veulent en faire un symbole à la fois de l’ancienne histoire du pays et de son vignoble.



Sources:
- Panneau disponible sur le site des tours.
- D'autres infos sur l'incontournable Wikipedia.


Photos:
-Jimre(2014)

Posté le 30-11-2014 12:32 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.