Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Savoie"

Les Echelles

Béatrice, fille du Comte de Savoie Thomas Ier (1177-1233), et de Marguerite de Genève (1179-1257), nait en 1198. Le 5 Juin 1219, elle épouse Raymond Béranger V, comte de Provence, et part à la Cour d’Aix en Provence à laquelle elle apportera une immense renommée.

Ses quatre filles connaissent des destins prestigieux.

Marguerite épouse Louis IX, Roi de France, en 1234.

Eléonore épouse Henri III, Roi d’Angleterre, en 1236.

Sanchie épouse Richard de Cornouailles, élu Empereur d’Allemagne en 1243.

Béatrix épouse le Comte d’Anjou, frère du Roi de France Louis IX ; Roi de Sicile et de Jérusalem en 1246.

En outre, 3 de ses petites filles connaissent un destin exceptionnel. Isabelle deviendra reine de Navarre. Marguerite sera Reine d’Ecosse et Béatrice sera impératrice à Constantinople.

A la mort du Comte en 1245, Béatrice quitte la Provence pour se retirer dans son château des Echelles, reçu en apanage de son père.

Pendant vingt ans, elle s’emploie à la rénovation du village, tout en s’entourant d’une cour brillante de chevaliers et de ménestrels. Les chroniqueurs la décrivent belle et intelligente, protectrice des lettres et des arts.

Décédée au cours de l’hiver 1266 à l’âge de 68 ans, elle est inhumée, selon ses vœux dans sa chapelle du château du Menuet. Ses filles lui font construire un superbe mausolée où figurent, au pied de son gisant, les 22 statues des membres de sa famille proche et les blasons de ses gendres. Par sa seule présence, les Echelles sera connue dans toute l’Europe. Dans son testament, Béatrice lègue ses possessions à l’ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem, assurant ainsi le service religieux, la création et le maintien d’un hôpital. 

Ainsi, donataire des biens de l’Apanage de Béatrice de Savoie, l’Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem s’est installé au château du Menuet en 1266 pour plus de quatre siècles.

Mais à l’issue des guerres de religion, à la fin du XVIe siècle et 3 sièges dévastateurs pour le bourg fortifié comme pour le château, les Hospitaliers décident d’abandonner le site du château et de reconstruire le centre du bourg. Au cours de la période1617-1636, et sous le houlette de Dandelot de Groslée, ce bâtiment est reconstruit pour servir de logis pour le Commandeur et de siège de l’administration locale. Il sera reconstruit par le Commandeur Saint Maurice après l’incendie du centre des Echelles en 1710.

Jusqu’à la Révolution, l’impôt du sel et la gabelle seront perçus dans ce bâtiment. Selon les spécialistes, la porte cintrée murée servait de lieu de passage, une traboule.

Sources:

- Panneaux situés devant le batiment

- Persée

- Voir également article sur Saint Maime dans les Alpes de Haute Provence

Posté le 26-12-2012 10:10 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.