Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Haute-Savoie"

Les Allinges

Dominant Thonon les Bains et le lac Léman, alimenté par le Rhône, la montagne des Allinges offre une vue imprenable sur le Lac et les montagnes environnantes avec notamment la Dent d’Oche, que nous avons gravie personnellement il y a une quinzaine d’année.

L’histoire de la région et en particulier de la Savoie et du Dauphiné ou de la France et de la Suisse, s’est souvent écrite ici aussi, avec  les luttes entre les comtes de Savoie et les Sires de Faucigny, alliés des Dauphinois, les Genevois, les Bernois, ou plus tard les Français, pour des prétextes  de géostratégie comme on dirait aujourd’hui ou des prétextes religieux.

Ainsi, sur cette colline, les aléas de l’Histoire des hommes de la région y ont posé non pas un mais deux châteaux, Château-Neuf et Château-Vieux. Ici, comme souvent ailleurs, la présence des deux châteaux n'est pas dûe à une évolution liée à la nécessité de s'adapter aux différentes époques. Un château n'a pas succédé à l'autre. Les deux châteaux ont été la plupart du temps occupés en même temps.

Ce n’étaient pas que de simples bâties, mais deux puissants châteaux, presque symétriques. Il n’y manquait rien de l’art miliaire, donjon massif, plain château, Mur-bouclier,bourg castral, pont-levis, herses, échauguettes, hourds et mâchicoulis. Cela est un indice de l'intérêt stratégique qu'ils représentaient aux yeux de leurs propriétaires.

Et contrairement à beaucoup d’autres, simples manifestations de la puissance seigneuriale, ceux-ci ont servi pendant des siècles, tour à tour de refuge, havre de paix, ou foyer de guerre. Ici plus que partout ailleurs la proximité des deux châteaux, lorsqu’ils formaient une frontière entre deux factions, a exacerbé les conflits. Il n’est qu’à regarder les grosses pierres sphériques qui ont été installées en ornement sur le site du Château-Neuf et qui sont sans doute des projectiles ayant été catapultés d’un château à l’autre.

Les frontières mouvantes ayant rendus leur importance moindre, les conflits religieux s’étant apaisés, ces forteresses sont devenues des lieux de repos de l’âme avec l’arrivée notamment de François de Sales, né au château de Glières-Thorens dans une famille importante pour la région d’Annecy, prêtre à 26 ans et évêque d’Annecy à 35 ans. Missionnaire plein de zèle, il vient aux châteaux des Allinges et y célèbre la messe pendant six mois, se donnant pour mission d’évangéliser les Chablaisiens : en quatre ans, il convertit 25000 personnes dans une région hostile aux mains des Bernois protestants. Avec  l’aide de Jeanne-Françoise de Chantal, qu’il a vue en vision devenir une des trois premières visitandines, il y fonde l’ordre des sœurs  de la Visitation. Tous les deux seront sanctifiés. 

De nos jours, les travaux de sauvegarde du site, abandonné et livré au pillage, ont été réalisés par L’ASCA, Association pour la Sauvegarde des Châteaux des Allinges, créée en 1972 sous l’impulsion de Mr LANORE, passionné d’histoire et membre de l’Académie Chablaisienne. Plus tard, les travaux ont été réalisés par des travailleurs des Chantiers d’Insertion(Le Lien et Chablais Insertion)

Le site des Châteaux est propriété de la commune depuis 2001.


Les grandes dates du site des Allinges :

- Au Ve siècle, les Burgondes, maitres de la région, édifient le Château-Vieux

- Au Xe siècle, la dynastie des Rodolphiens restaure le Château-Vieux et bâtit le Château-Neuf

- Au XIe siècle, le Château-Neuf est attribué au Comte de Savoie avec le Chablais et le Château-Vieux est donné au Sire de Faucigny qui sont alliés au Dauphinois. 

- Ce partage est à l’origine des guerres entre les deux familles aux XIIIe et XIVe siècles. Une lutte s'engage en effet entre les deux partis de 1268 à 1355.

- En 1355, La Savoie contrôle toute la région et Amédée VI, le « Comte Vert », devient seul maitre des deux châteaux et la région va connaître deux siècles de paix.

- Avec l’avènement de la religion Protestante, les luttes pour des raisons religieuses occupent comme dans toute l’Europe, la région. A partir de ce moment de nombreuses périodes de guerre vont opposer la Savoie contre Berne, Genève et la France. Le Chablais devient Bernois et donc protestant en 1536. Il revient par la suite à la Savoie en 1556. En 1594-1595, les châteaux, occupés par le baron d’Hermance, donnent asile à Saint François de Sales.

- En 1703, le duc Victor-Amédé II de Savoie, en guerre contre la France, fait sauter les châteaux, faute de pouvoir les défendre ou les entretenir.

- En 1832, Monseigneur Rey, évêque d’Annecy, fait remettre en état la chapelle du Château-Neuf, abandonnée depuis 1703. La voûte a résisté sous l’amas de décombres et a permis de conserver jusqu’à nous une magnifique fresque datée d'avant 1050, "le plus ancien vestige de l’art pictural en Savoie"(R. Oursel), classée au titre des Monuments historiques. Il fait de cette chapelle un centre de pèlerinage salésien dont il confie le soin aux Missionnaires de Saint François de Sales.

- De nos jours, après la sauvegarde du site et l’aménagement de chemins de circulation, de nombreux chantiers de fouille sont organisés au niveau du Château-Vieux, afin de mieux comprendre le mode de vie au Moyen-Âge dans le bassin lémanique.

Du Château-Neuf, il ne reste que les remparts dont on franchit à pied les deux portes à mi-pente et la chapelle. 

Arrivé au bout de l'esplanade, on peut prendre le chemin qui descend derrière la chapelle et qui conduit au Château-Vieux à 150 m de là. On se présente alors devant ce qu'il reste du donjon, une muraille de 46 m et 125 m de remparts.

Sources:

- Documents fournis sur les lieux et panneaux situés autour des châteaux.

Photos:

- Jimre(2013)


Posté le 09-05-2013 10:14 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.