Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Vaucluse"

Saignon

Cette commune est perchée au sommet d'un mamelon très élevé qui commande la ville d'Apt et l'ancienne voie romaine via Domitia venant de Forcalquier. On monte à Saignon par une pente assez élevée qui commence aux portes d'Apt. Le point le plus culminant est occupé par les ruines du château. L'origine de Saignon est due à la position forte de ce rocher, où purent se réfugier les personnes refoulées par les barbares. Ce fut dans le principe, une tour à signaux, signum, d'où la basse latinité a fait sagnio, étymologie du nom actuel.

On a voulu remonter à Charles Martel la donation de ce château à l'église d'Apt. Il serait plus logique de l'attribuer aux Simiane, dont le site éponyme est situé non loin de là, car Saignon est très vite devenu une de leurs propriétés. A la fin du XIIe siècle, Rambaud Ier de Simiane, second fils de Guirand Ier de Simiane, eut pour ses droits les terres et les châteaux de Saignon, de Saint Martin de Castillon, une portion de la ville d'Apt et quelques autres biens dans le diocèse. Son fils, Bertrand Rambaud de Simiane, eut, en 1242, quelques démêlés( excommunication...) avec l'évêque Geoffroi et se réconcilia avec son succésseur, en 1246 (fin de l'excommunication...).

Le fils de celui-ci, du même nom, renouvela l'hommage à l'évêque Raymond de Bot, le 2 avril 1281. Il ne laissa que trois soeurs, qui elles vendirent leurs droits seigneuriaux au roi Robert. En 1310, Aicart de Bot, de concert avec ses frères, lui avait pareillement vendu tous les siens. Par ces deux ventes, la seigneurie de Saignon fut acquise à la couronne de Provence. Mais une chose est à remarquer. C'est que la forteresse formait une juridiction séparée, dont disposèrent toujours les syndics de la ville d'Apt. 

Quand Louis de Tarente et la reine Jeanne se déclarèrent seigneurs d'Apt et de toutes ses appartenances, ils conservérent néanmoins à la commune ses droits sur la forteresse de Saignon. C'est la ville qui en nommait le châtelain. sentinelle avancée, cette forteresse joue un grand rôle dans l'histoire d'Apt et leurs destinées se confondent. Les syndics la firent agrandir pendant les guerres de Charles Durazzo, en 1388. Elzéar d'Autric, seigneur des Baumettes, en était alors le gouverneur. Sa position, forte et inexpugnable, en faisait la clef et la défense du pays. Pourtant, les ligueurs s'en emparèrent, en 1589. Il ne partirent que contre paiement d'une rançon. Du château, il ne reste plus que des ruines, au mileu desquelles des habitations ont été construites.


Source:

- livre Département du Vaucluse, Dictionnaire des communes, Jules Courtet, éditions Res Universis.


Photos:

- Jimre (2011)

Posté le 20-02-2015 13:03 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.