Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Vaucluse"

Journées de l'Archéologie 2016

La chapelle Saint Andeol de Velorgues, ancien prieuré de Montmajour, batiment inscrit depuis Avril 2016 au répertoire des Monuments Historiques, fait l'objet d'une troisième campagne de fouille, organisée dans le cadre d'un partenariat entre la Ville de L'Isle-sur-la-Sorgue, l'université d'Avignon, le CIHAM et le laboratoire d'anthropologie de l'université d'Aix-Marseille.

Elle a ouvert ses portes au public lors des journées de l'Archéologie afin d'exposer les découvertes réalisées lors des recherches archéologiques menées depuis trois ans et toujours en cours.

Citons au niveau des découvertes des vestiges datant du néolithique permettant de montrer que le site était déjà occupé 6000 ans avant J.C, une première église du haut Moyen-Âge, et un important cimetière médiéval, en fonction jusqu'à l'abandon du "castrum" de Velorgues à la fin du XIVe siècle. A ce propos ont été montrés des squelettes encore présents et venant d'être découverts.


Sources:

- article de Vaucluse matin

- site sur les journées nationales de l'Archéologie des 17,18 et 19 Juin 2016


Photos:

Y. Robles (2016)

Posté le 23-08-2016 20:51 par Jimre

Velorgues


L'histoire de Velorgues est liée à l'histoire du Comtat Venaissin et des villes environnantes, notamment l'Isle sur la Sorgue.

Les comtes de Toulouse, en prenant possession du Comtat Venaissin y appliquent le système féodal.

En Provence, comme partout ailleurs, l’ensemble des terres se divise en propriétés privées, qu’occupent les petits, moyens et grands propriétaires, et en terres fiscales ou opus publicum que l’on désigne aujourd’hui sous le nom de Domaine, composées de terres comtales et de terres d’Eglise.

Sous des pressions diverses, une partie de cet opus publicum disparaitra au profit des terres privées.

Le système féodal est très simple : le vassal donne ses terres au Comte qui les lui rend sous forme de fief, après que son bénéficiaire ait fait à son nouveau maitre le serment de fidélité.

Le domaine comtal sera ainsi distribué aux vassaux ou milites auxquels sera confié la défense des places. Il reçoit pour ses services une demeure en ville et une terre plus ou moins proche qu’il fait exploiter.

Dans le Comtat Venaissin, des seigneuries apparaissent ainsi comme le Thor en 1088, Caumont en 960 fondée par le comte Guichiranus, Velorgues en 988, et enfin Chateauneuf de Gadagne en 1150. L’acte de 1088 relatif à la donation de Thouzon, révèle aussi l’existence de seigneurs à Gordes, au pont de Sorgues et à Pernes.

Dans chacun de ces lieux, un « syndicat » de détenteurs de fiefs formait ainsi la seigneurie banale qui est cellule de base de la Féodalité. Elle est liée au Comte par le serment de fidélité et pourvue par lui de tous les attributs du ban royal : puissance, justice, de l’amende à la corde, sur tous les habitants.

La seigneurie banale est administrée par un bayle chargé de la gestion. Il distribue annuellement à chacun sa part de revenu. Il rend parfois la justice et c’est pour la population le véritable détenteur du pouvoir

La seigneurie de Vélorgues est constituée de 18 parts comme à l'Isle sur la Sorgue, à laquelle elle est rattachée. Certains de ses seigneurs résident à l'Isle et inversement ceux de cette bourgade ont des terres à Velorgues.

Le comte de Toulouse nomme en 1162 Giraud Amic, de la célèbre famille des Sabran, pour administrer en son nom sa part de territoire à Caumont, le Thor, Thouzon et Velorgues.

En 1171, Raymond V inféoda à Giraud Amic le castrum de Velorgues. 

Comme à l'Isle sur la Sorgue, on trouve à Velorgues un donjon carré symbolisant l'architecture militaire des XIe et XIIe siècle intégré au castrum (Voir description dans l'article de l'Isle sur la Sorgue). Vélorgues était en effet un castrum, dont la tour survivante était le donjon central. On peut en suivre la circonférence aux substructions qui se prolongent sur un plan circulaire, le long d'un talus constamment élevé de deux ou trois mètres au dessus du sol. Les ruines ont causé cet exhaussement. Le diamètre du castrum était de deux cents mètres environ. La tradition populaire fait détruire Vélorgues par les sarrasins, c'est une erreur...

C’est ce castrum qui fut détruit en 1396 par les troupes du vicomte de Turenne, venues des Baux.

Velorgues fut dès lors abandonnée et il n’y eut donc plus de communauté. Dès lors les l’Islois contestent à Velorgues l’autonomie de son territoire qu’ils considèrent comme partie intégrante du leur.

Finalement, Velorgues fut rattachée à l’Isle avant 1427 et le légat du pape accorda aux syndics de cette ville, la permission de prendre, en les payant, les pierres du castrum détruit depuis 50 ans, pour réparer les remparts de celle-ci.

Avant 1789, chaque année, on prenait possession des ruines de Vélorgues au nom du seigneur du Thor et les consuls de l'Isle envoyaient un héraut protester sur les lieux contre cette prise de possession...

Source:

- "Histoire de l'Isle sur la Sorgue des Origines à 1274" de Albert Cecarelli -Edition Compo typo Relief Mai 1987


Posté le 01-05-2013 14:46 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.