Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Vaucluse"

Roussillon

Selon la légende...

Raymond d'Avignon, seigneur de Roussillon vient de découvrir que Sermonde, sa femme, est tombée amoureuse de son page, Gilhelm de Cabestang. Fou de rage, il tue le jeune homme pour lui arracher le coeur... qu'il offre tout sanglant sur un plateau à son épouse infidèle. Celle-ci, désespérée, se jette de la falaise. Son sang forme aussitôt une source qui colore la terre alentour. Ainsi serait née la couleur de la terre de Roussillon...selon le fils de Nostradamus dans son livre "Vie des plus illustres poètes provençaux".

Si Roussillon ne doit pas la couleur de sa terre à du sang, le village a bien comme toile de fond un paysage de carrières écarlates, constituant les plus riches carrières d'ocre de France. Il fut édifié lui-même sur un piton appelé le Mont Rouge. Il fait partie de ce que l'on nomme les villages perchés du Lubéron. 

Sa situation est privilégiée, avec Bonnieux et Lacoste de l'autre coté du Coulon, entre Gordes, Apt et Saint Saturnin d'Apt.

De son passé médiéval, il faut retenir la forme du village avec ses ruelles et ses passages voûtés et son beffroi, ancienne tour défensive percée d'une porte permettant l'accès au castrum.

Quelques dates:


Roussillon semble avoir été occupé dès le Néolithique, on pense que ce sont les Grecs qui ont fondé le premier village vers 450 avant Jésus Christ, important du même coup dans la vallée du Calavon les techniques de culture de la vigne et de l’olivier. 

Les gallo-romains qui leur succèdent abandonnent la butte pour la vallée, de nombreux vestiges en témoignent : substructions de temple et villa, urnes funéraires, autel dédié à « Deo Abiano » et des inscriptions diverses.

A la chute de l’empire romain, Roussillon remonte vite sur la butte et y érige un castrum.

Le village subit l’assaut des Sarrasins vers l’an 730.

987, Roussillon a un petit château établi sur une motte castrale.

Cité en 989 : "de Rossillione".

Au XIIe siècle, l’abbaye Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon y possède l’église Sainte-Croix, et en perçoit les revenus. Seigneurie des d'Agoult, des Vins, puis des l'lsle jusqu'à la Révolution.

En 1541, il est assiégé par 800 vaudois venus récupérer des prisonniers.

Charles IX passe dans le village lors de son tour de France royal (1564-1566), accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine

Au XIXe siècle, Roussillon voit l’industrie de la sériciculture (active depuis le XVIIIe siècle), ainsi que l’industrie des ocres se développer et mobiliser l’essentiel de l’attention de nombreux Roussillonnais, la commune compte jusqu’à 1500 habitants vers 1870.

Les remparts disparaissent dès la fin du XVIIIe siècle.

Le seul point d’eau de Roussillon étant la Fontaine des Naïades, cette pénurie d’eau a donné naissance à toute une série de citernes de stockage des eaux de pluies, ainsi qu’à une originale corporation, « les ânes porteurs d’eau », chargés de faire les navettes entre le village et la fontaine.

C’est en 1912 que les Roussillonnais voient avec bonheur et soulagement arriver l’eau courante captée vers Bonnieux.



Sources:

- Wikipédia

- Provence Luberon news

- Luberon tourisme


Photos:

-Jimre(2013)


Posté le 13-05-2012 08:49 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.