Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Vaucluse"

Pernes les Fontaines


Histoire:

Les témoins de l’époque gallo-romaine sont d’une décevante rareté et seule l’étymologie a laissé une empreinte de cette période. Pernes vient en effet de « Paternus », nom du propriétaire d’un domaine qui s’étendait sur son emplacement.

La grandeur de la cité vient du début du XIIe siècle puisque c’est en 1125 que les comtes de Toulouse installèrent leurs représentants, les sénéchaux, dans le château de Pernes, qui devint alors capitale du Comtat Venaissin ou Marquisat de Provence. Les comtes de Toulouse aimaient à y séjourner ainsi que dans toute la région comme à l’Isle sur la Sorgue, lorsqu’ils venaient administrer leur biens de ce côté du Rhône.

A partir de 1274, date à laquelle le Comtat Venaissin fut restitué au Pape, le sénéchal fut remplacé par un recteur.

Le XVe siècle fut une période sombre pour la population due à l’inféodation de la Cité par les Papes, au profit des « Italiens » venus avec eux et qui se montrèrent souvent tyranniques.

Au XVIe siècle, les guerres de religion vinrent poursuivre la terreur sur la Cité, mais c’est par d’heureux hasards et par le courage des Pernois que le village fut épargné par le Baron des Adrets.

Une des particularités du village est qu’il possède devant chaque porte des remparts d’une chapelle dédiée à la vierge et d’une plus importante en pleine campagne dédiée à Saint Roch, construites aux XVIIe et XVIIIe siècles. Elles proviennent des vœux des Pernois afin d’éviter les épidémies de peste qui ont accablé le Comtat.

C’est un Pernois, Louis Giraud qui va être le créateur du canal de Carpentras, qui à partir du XIXe siècle, va permettre d’irriguer et de développer la plaine du Comtat, permettant au Vaucluse de devenir le verger de la France.

Les monument les plus représentatifs de l’époque médiévale sont la tour de l’Horloge, qui se trouve au point le plus haut de l’ancien château comtal, et la Tour Ferrande qui date du XIIIe siècle. 

On y trouve de magnifiques fresques murales peintes du XIIIe siècle. Les murs racontent la lutte cruelle entre Charles d'Anjou, frère de Saint Louis, comte de Provence, et l'empereur germanique Manfred de Hohenstauffen. L'enjeu en est le royaume de Naples et de Sicile. L'ensemble réalisé très peu de temps après les faits, représentant des combats de chevaliers, le Pape Clément IV et Charles Ier de Sicile, Saint Christophe portant l’enfant Jésus etc…, est peint de façon naive comme une bande dessinée.

Autres Monuments:

Les portes et les restes de l’enceinte datent des XIVe, XVe et XVie siècles, l’église paroissiale est du XI-XIIe siècle, la halle couverte du XVIIe siècle.

A voir notamment la porte Notre Dame, avec sa chapelle,qui a été construite en 1538 avec deux énormes tours crénelées en demi couronne de machicoulis. Ces deux tours baignent quasimment dans la Nesque. L'ancien pont-levis a été remplacé au XVIIe siècle par un pont de pierre, détruit en 1944 et reconstruit à l'identique.

Sources:

-"Les sites historiques de la Vallée du Rhône". Avignon 1928

-"l'Histoire de l'Isle sur la Sorgue des Origines à 1274" de Albert Cecarelli -Edition Compo typo Relief Mai 1987

-"Les châteaux de Provence" de Serge Panarotto, Edisud.


Posté le 30-01-2012 21:19 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.