Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Vaucluse"

Le Thor

Le Thor des légendes:

"Le Thor est une ville si ancienne qu'on n'en sçait point l'origine, car elle estoit fondée avant l'empire et le règne de Charlemagne".

La légende "Taurum Stella Ducit":

Dans l'histoire de la ville et de la baronnie du Thor de A. Rousset, on peut lire:

"La tradition de père en fils nous apprend que ce grand et dévôt empereur Charlemagne ayant été informé d'un miracle arrivé au Thor, à l'abreuvoir de la Sorgue auquel un taureau s'était mis à genoux, ce qui avait donné lieu à la découverte d'une statue en pierre représentant la Sainte Vierge. Il fit aussitost bâtir au mesme endroit une grande et superbe église à deux voûtes..."

Vers 750 eut lieu la concession des terres marécageuses du Trentain et Charlemagne serait à l'origine de la construction de l'église Notre Dame du Lac. En 1001, Roubaud, comte de Provence, fait la concession du canal des Coudoulières, pour arroser les terres de l'église du Thor.

Au XIe siècle, certains textes évoquent "un port sur la Sorgue". Ce ne peut être que le Thor qui deviendra au cours des XIIe et XIIIe siècles une cité commerçante.

Le Thor est un des pays(territoires) qui furent déclarés indivis entre les comtes de Provence et les comtes de Toulouse, dans la fameuse convention de 1125 et que la commune d'Avignon assigna en partie à un cadet de la maison de Sabran. En Mai 1171, Raymond V, comte de Toulouse, inféoda la quatrième partie des fiefs du Thor et de Thouzon au même Giraud Amic, le haut domaine et l'albergue réservés.

Mais son fils Raymond VI, dans un acte daté de 1201, abandonna au même Giraud et à Pierre Amic, son frère, ses droits d'albergue, plus le fief de Girmainanègues (Germignargues), avec les eaux et la pêche et 4000 sols raymondins nouveaux, en échange de quelques terres en Languedoc.

La villa de Girmanhanicis était un fief dont l'église existait encore en 1250. Il était situé sur la limite des teritoires de l'Isle et du Thor. Il fut sans doute détruit au XIVe siècle et pendant longtemps, il a servi de carrière pour les constructions alentours.

Pour reconnaitre les services des Avignonnais, le même Raymond leur abandonne ses droits sur ces mêmes fiefs en 1212; mais deux mandats du cardinal de Saint Ange, l'un daté de Vienne du 7 octobre 1227 et l'autre de Noves du 21 Janvier 1229, intiment aux Giraud Amic de prêter hommage au pape, les donations du comte de Toulouse étant nulles, comme ayant été faites après la confiscation de ses biens suite aux croisades lancées contre l'hérésie cathare. 

A partir du XIVe siècle, suite  à l'asséchement des marécages du nord (Trentain, Méjean, Téal des Dominicains), le Thor devient une cité agricole. Le fief du Thor changera de nombreuses fois de propriétaires et la cité, comme de nombreuses villes du sud de la Frances sera administrée par des syndics puis par des consuls et saura négocier habilement divers droits pour se dégager des pressions du pouvoir féodal. Des taxes furent levées par le seigneur, en 1354 et 1387 pour les murailles et les fortifications.

La seigneurie du Thor, qui fut bientôt la troisième baronnie du Comtat, resta dans la famille Amic jusqu'au XVe siècle où elle passa, le 20 novembre 1405, à Odon de Villars et le 26 Septembre 1417, à la maison de Cadart. Nicole Cadart, fille et héritière de Jean de Moussy, dit Cadart, baron du Thor et seigneur de Velorgues, épousa Aymard d'Ancezune, seigneur de Caderousse et de Cabrières, lieutenant-général de l'artillerie de France, au commencement du XVIe siècle. 

Au XVIIe siècle, le Thor abrite environ 1000 habitants, puis 2500 au XVIIIe, entre 3000 et 3500 au XIXe siècle.

La baronnie du Thor passa ensuite dans la famille de Grammont en 1767.

A l'époque de la révolution industrielle, agriculture et industrie se conjuguent. Les nombreux moulins et fabriques situés sur les bords de la Sorgue, se reconvertissent au fil du temps, passant selon les besoins, de la platrerie à la papeterie, de la tannerie à la scierie...Mais ce sont les "usines à garance", traitant cette plante cultivée pour le pigment des uniformes de l'armée française, qui marqueront durablement les mémoires.

A la fin du XIXe siècle, la culture de la garance disparait avec l'invention d'un substitut de synthèse.

Quant à la viticulture, elle souffre des ravages du phylloxéra. c'est grâce à l'inventivité d'un thorois, le docteur Seigle, que le parasite est combattu efficacement. Du début du siècle aux années 30, le Thor devient le marché mondial du Chasselas...

Sources:

- livre Département du Vaucluse, dictionnaire des communes, Jules Courtet, éditions Res Universis

- article paru dans l'agenda 2015 distribué par la ville du Thor à ses habitants.




Posté le 17-02-2015 10:19 par Jimre

Le Thor

Voir article sur l'Isle sur la Sorgue.


Photos:

-Jimre(2013)

Posté le 11-01-2013 10:00 par Jimre


  • - Cette galerie d'images charge des photos en nombre et en taille variable. Veuillez patienter jusqu'à la fin de leur téléchargement afin de les afficher.
  • - N'hésitez pas à cliquer sur une image réduite, vous pourrez ainsi afficher une photo de plus grande résolution.
  • - Il est possible de lancer un diaporama de cette galerie de photos en lançant la lecture grâce à ce bouton : .
  • - Les boutons + et - permettent de régler la vitesse du diaporama et il est possible de le mettre en pause.
  • - Les boutons next et previous permettent de changer d'image, en affichant respectivement l'image suivante ou l'image précédente.