Clansayes

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Drôme"

Clansayes

Clansayes, cne du con de Saint-Paul-Trois-Châteaux.

- Clansayes, 1272 (Cart. de Saint-Paul-TroisChâteaux). 

- Clahensays, 1274 (Gall, christ., I, 121). 

- Claensais, 1280 (ibid.). Clansayas, 1332 (ibid.). 

- Clesensaicum 1285 (Columbi: De reb. gest episc. Valent., 44). 

- Locus et territorium de Clansays, XIVe siècle (Cart. de Saint-PaulTrois-Châteaux). 

- Clansaium (ibid.) 

- Clansayes, 1407 (arch. de la Drôme, E 5482). 

- Claenssaies, Tricastinensis diocesis, 1439 (Long, not. à Grignan). 

- Cliensays, 1449 (Choix de doc, 279).

- Dominus Clansaii, 1468 (ibid.). 

- Clanseies, 1587 (Corresp. de Lesdiguières, III, 38). 

- Clausenc, XVIIe siècle (Chorier Hist. gén., II, 404).

- Clansayes, 1788 (Alman. du Dauphiné).

Avant 1790, Clansayes était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Saint-Paul-Trois-Châteaux et de la sénéchaussée de Montélimar, formant une paroisse du diocèse de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Son église était sous le vocable de saint Michel, et ses dîmes appartenaient au prieur de Saint-Amand (voir ce nom), qui fut uni en 1605 au chapitre de Grignan, qui de ce chef a été décimateur dans cette paroisse jusqu'à la Révolution.

Au point de vue féodal, Clansayes était une terre du fief des évêques de Saint-Paul-Trois-Châteaux, appartenant dès le XIIIe siècle aux Adhémar, qui l'unirent à leur baronnie de Grignan (voir ce nom), et qui fut acquise en 1732 par les Félix du Muy, ses derniers seigneurs.

Comprise en 1790 dans le canton de Suze-laRousse, et dans celui de la Baume-de-Transit en l'an II, cette commune fit retour au canton de Suzela-Rousse en l'an VIII, et fut attribuée, l'année suivante, au canton de Pierrelatte, qui devint ensuite le canton de Saint-Paui-Trois-Châteaux.

Elle n'a pas cessé de faire partie de ce dernier canton, après sa réorganisation en 1856.

La population de Clansayes était d'environ 400 âmes en 1789.


Source:

- Dictionnaire topographique du département de la Drôme par J. Brun-Durand trouvé sur Gallica.fr


Posté le 10-04-2021 12:52 par Jimre

Description de Clansayes


Clansayes fait partie de ces tours isolées que l’on trouve dans la Drôme. Leur plan est en général  carré ou rectangulaire, exceptionnellement circulaire ou polygonal.

On les trouve sur des points hauts et escarpés qui permettaient de les voir de loin et qui favorisaient la surveillance des alentours.

Comme dans toutes les tours, on trouve différents étages ou salles, séparés par des voutes ou des planchers.

Les parties les plus hautes sont rarement conservées mais en général, elles étaient couronnées d’un chemin de ronde muni  de parapets crénelés permettant l’observation et la défense.

Le chemin de ronde octogonal de la tour de Clansayes est unique dans la Drôme : placé aux deux tiers de sa hauteur, il est soutenu par huit arcs parfaitement appareillés qui reposent alternativement sur les angles de la tour et sur quatre contreforts médians.

Une autre des particularités de la tour de Clansayes réside dans la présence d’archères triple ouvertes dans la salle basse qui sont à peine visibles de l’extérieur contrairement au chemin de ronde très ostentatoire.

La statue de la Vierge, visible au sommet de la tour, a été rajoutée au XIXe siècle.


Source:

"Les châteaux de la Drôme, Fortifications et palais", éditions Le Dauphiné.


Photos:

- Jimre (2013, 2018)


Posté le 29-01-2012 11:54 par Jimre