Aulan

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Drôme"

Aulan

Aulan, cne du con de Séderon. 

- Aulancum, Aulanco, 1386 (Choix de doc., 200). 

- Dominus de Alanco (ibid., 210). 

- Aulanc, XVIIIe siècle (Inv. de la chambre des comptes).

- Ollan, 1705 (Dénombr. de la France, I, 398).

Avant 1790, Aulan était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation et bailliage du Buis, formant une paroisse du diocèse de Gap.

Cura de Aulanco, 1516 (Pouillé de Gap).

Son église, dédiée à saint Jacques, dépendait du prieur du lieu (voir Saint-Pierre), qui avait la collation de la cure et les dimes.

La terre, qui était du fief des barons de Mévouillon, fut acquise d'eux en 1260 par les Montbran, passa ensuite aux Baux, qui la donnèrent aux Dauphins, lesquels l'inféodèrent en 1312 aux L'Espine, éteints en 1640 chez les Suarez, derniers seigneurs d'Aulan.

Cette commune avait, en 1789, 125 habitants.

En 1790, Aulan fut compris dans le canton de Montbrun, que la réorganisation de l'an VIII a fait entrer dans le canton de Séderon.


Source:

- Dictionnaire topographique du département de la Drôme par J. Brun-Durand trouvé sur Gallica.fr


Posté le 10-04-2021 11:43 par Jimre

Aulan

Aulan est situé entre Mévouillon et Montbrun les Bains, près de la source du Toulourenc. Le village, dominé par son château est perché à 780 m d’altitude. Le château seigneurial ainsi que l’église datent du XIIe siècle. Aulan était un des points forts du dispositif stratégique des barons de Mévouillon qui contrôlaient ainsi l’accès à leur territoire, incluant une partie des Baronnies.

Non loin du château se trouve l’église du village, édifiée au XIIe siècle.

Des difficultés financières amenèrent les Mévouillon à perdre titres et biens et finalement, Raymond, l’un d’eux céda Aulan à son voisin Montbrun. Le 13 Mai 1240, Hugues du Puy-Montbrun acquiert donc Aulan pour 27 sols viennois et sous la réserve de l’hommage, il accomplit ce devoir comme l’indique un acte conservé dans les archives de la famille d’Aulan. Dans l’acte de vente la présence de tours et de tourelles ainsi que de cours et de basse-cours est attestée.

Les Du Puy-Montbrun cédèrent ensuite Aulan à Barral de Baux qui, le 22 Janvier 1254, prêta hommage devant l’évêque de Carpentras.

En 1293, Bertrand de Baux, chevalier, seigneur de Brantes, donna Aulan au Dauphin du Viennois en reconnaissance de bienfaits reçus.

Le Dauphin l’inféoda définitivement à la famille de l’Espine, le 10 Juillet 1313 en la présence de Rican de l’Espine, qui devint seigneur de l’Espine et d’Aulan, chevalier et pair du Dauphiné.

Un siècle plus tard, le 5 Novembre 1413, Louis de l’Espine, fils de Baudon de l’Espine en rendait hommage à la chambre des comptes de Grenoble.

En 1421, Guigues de l’Espine se reconnait vassal du Dauphin, en qualité d’héritier de Mouis, son neveu et achète en 1426 la part de Catherine de Chastel au Poët en Percip pour 260 florins.

Incendié en 1792, sous la révolution, abandonné puis pillé pendant la guerre, le château d’Aulan connut un terrible sort. C’est au fil des siècles que la famille Suarez d’Aulan entreprit de réaménager ce haut lieu historique qui accueille depuis 1958 de nombreux visiteurs.

Les de Suarez, originaires d’Espagne, s’établirent en France en 1530 dans la région d’Avignon.

Parmi les ancêtres de la famille Suarez nombreux sont ceux qui s’illustrèrent pendant La Reconquista. Laurent de Suarez délivra au XIIIe siècle(1236) Cordoue des mains des Maures. Ferdinand de Suarez, pendant le siège de Grenade(1492), monta le premier sur les murs de cette ville, y planta son étendard et jeta l’épouvante parmi les Maures. Il fit rendre cette importante place et mérita par cette action héroïque que la tour d’argent portée pour armes jusqu’alors, fut surmontée d’une aigle éployée et couronnée d’or.

Demeure habitée, le château seigneurial d’Aulan présente de nombreux souvenirs retraçant l’histoire de la famille.

C’est au XIXe siècle que le comte d’Aulan créa les thermes de Montbrun les Bains et développa les premiers reboisements de la région dont les terres accueillirent progressivement les fameux pins noirs d’Autriche.


Source:

- Livret sur Aulan distribué au château


Photos:

- Jimre (2013)

Posté le 04-10-2012 20:32 par Jimre