Saint Claude

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Savoie"

Saint Claude

Ruines du château de Saint Claude

Situation

A un kilomètre au sud-ouest du village de saint Cassin, sur un mamelon escarpé.

Histoire et description

Ces ruines connues sous le nom de tours de Saint-Claude sont les vestiges du château féodal de Saint Cassien ou saint Cassin.

Le plus ancien document est une charte de 1014 aux termes laquelle Rodolphe III roi de Bourgogne donne à sa femme Hermengarde le « castrum de Beati Cassiani cum sui appendicis ». Celle-ci le confia à un seigneur qui transforma la donation en jouissance héréditaire, mais la famille de saint-Cassin vécut fort modestement dès le XIIIe siècle.

Le fief de Saint-Cassin « y compris le château de Saint-Claude » fut acquis par le comte de Savoie Amédée IV, entre 1233 et 1253, puis inféodé dès 1258 à Geoffroy de Miolans: en 1277, le fils de Geoffroy, Anthelmet, prête hommage au comte de Savoie, et le 2 février 1280 Anthelme de Miolans achète à Viffred de Miolans les terres, château et seigneurie.

Dès 1344 interviennent les Seyssel d’Aix :  Humbert de Seyssel reconnaît le château. Cette passation a eu lieu grâce au mariage de Miranda de Miolans avec Guillaume de Seyssel.

Par son testament, du 4 juin 1383, Aymon de Seyssel le laissa à son fils Pierre, né d'un second mariage avec Antoinette de Poitiers-La Serraz de Saint-Cassin. Pierre légua en 1438 Saint-Cassin à son troisième fils Geoffroy, qui épousa en 1459 Marguerite de Rivoire, dont il eut une fille, Jeanne de Seyssel, à qui devait revenir Saint-Cassin, à la condition expresse qu'elle épouserait Gabriel de Seyssel baron d'Aix, chef aîné de la maison. Le mariage n'eut pas lieu : le fief alla à un autre Seyssel, Jean, seigneur de Bourdeau, de La Serraz, neveu du testateur. Son fils Aynard fut page à la cour de François Ier, et à sa mort, vers 1360, Saint-Cassin alla à sa fille Françoise de Seyssel, qui épousa en 1573 Jean-Alexanclre de Clermont à qui parvint le château. Les Clermont étaient alors seigneurs de Saint-Pierre-de-Soucy, et jamais les nouveaux époux n'habitèrent Saint-Cassin.

Le château tomba en vétusté ou fut incendié et jamais reconstruit.

Le fief continua à se transmettre : en 1612 au fils de Jean-Alexandre, Jean-Péron, en 1652 à son fils François et en 1658 au cousin Marie-Jean-Baptiste de Clermont en faveur duquel le fief sera érigé en comté le 21 janvier 1681.

En 1688, Marie-Octavie-Louise de Clermont fille de Jean-Claude, fit passer le fief dans la famille de son mari Joseph Regard de Vars. On retrouve donc en 1750 Pierre-Joseph-Marie de Clermont de Regard de Vars.

En 1823 le domaine de Saint-Cassin parvint à J.-B.-Marie-Nicolas Centaure de Clermont de Regard de Vars, dit Janus, dont l'épouse était Victoire Broissier de La Roullière.

Les propriétés des Vars à Saint-Cassin furent vendues en 1863 à un marchand de domaines de Romans qui les rétrocéda par lots à divers propriétaires. Le 25 février 1864 les ruines de Saint-Claude furent acquises par M. Theiris qui les revendit en 1868 à J.-B. Blanc, avoué au tribunal de Chambéry. A son décès elles parvinrent à son héritier Joseph-Marie Chabord, maire de Saint-Cassin en 1912.

Une légende rôde autour des ruines du château : on entendait vers minuit des voix plaintives s'élever, des fantômes parcouraient les ruines aux reflets d'une lueur bleuâtre qui embrasait la cime du rocher. Et dès l'on entreprenait des fouilles, elles étaient bouchées par miracle

Il se peut qu'une partie du château remonte à l'époque romaine. Ses pierres servirent édifier au XVIIe siècle la chapelle Saint-Claude. On distingue les vestiges d'un donjon, d'une enceinte et d'un logis. Le sentier accède au sommet de la butte sous le donjon carré, puis il contourne et passe sous un chemin de ronde pour aboutir à la porte que gardait à gauche une tour carrée (tour qui conservait au début de ce siècle l'arc de sa porte). A gauche, entre le donjon, la tour de la porte, des vestiges de bâtiments d'habitation.

Les ruines de la chapelle Saint-Claude, encore debout au XVIIIe siècle sont au milieu de la cour.


Source fournie par Nano.M: 

- Les châteaux de Savoie, Michèle Brocard, éditions Cabédita.


Photos:

- Nano.M (2022)



Posté le 17-12-2022 11:04 par Jimre