Cursinges

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Haute-Savoie"

Cursinges

Le Château de Cursinges

Situation

DRAILLANT

Haute-Savoie - Arr. : Thonon-les-Bains

Canton : Thonon-les-Bains

Les ruines se situent au hameau de Cursinges. Prendre la D 903 se dirigeant vers Thonon, tourner à droite à Perrignier et continuer un kilomètre.

Histoire et description

Dès l'origine semble-t-il, la seigneurie relève des seigneurs de Rovorée qui sont membres d'une des familles les plus puissantes et les plus illustres du Chablais.

Au XVIe siècle, la propriété revient aux Genève-Lullin, par le mariage de Marguerite de Rovorée, puis à Marie de Genève qui la lèguera au duc Victor-Amédée II.

La Seigneurie est rachetée en 1694 par Jean Noyel de Bellegarde qui la possédait encore au XVIlle siècle. A cette époque, le château était déjà en ruine car il avait beaucoup souffert des guerres du XVI e siècle. Une description de 1625, rapportée par A. de Foras exprime déjà l'état d'abandon du château :

Château de Cursinges

Le château de Cursinges consistait en deux corps de logis réunis par des courtines à créneaux aux quatre tours rondes aux extrémités, une grande et une petite tour carrées avec deux cours, tout entouré de fossés, était en piteux état et en partie ruiné, le Redon ayant abattu une tour et comblé lesfossés. Il y avait deux ponts levis alors ruinés, les frontispices des portes en pierre de roche travaillée, etc.

Actuellement, on peut reconnaître l'emplacement du château qui mesure environ 35 mètres de côté. La mappe sarde permet de bien retracer le plan de la fortification et des fossés alimentés par le Redon. Elle y est mentionnée de la façon suivante :

Château ruiné, fossés, terre et mas au noble marquis de Bellegarde. La disposition précise des logis, les accès et les ouvertures du château ne sont pas identifiables aujourd'hui.

Une ferme voisine conserve des pierres provenant de la démolition du château. Ces éléments architecturaux qui sont des linteaux à accolades et des jambages de fenêtres sont plutôt attribuables au XVe ou XVI siècle.

Le château de Cursinges offre le type même du plan régulier, flanqué de quatre tours d'angle et cerné par un fossé alimenté en eau par une petite rivière, le Redon, qui se jette dans le golfe de Coudrée.


Sources fournies par Nano.M: 


- Châteaux et maisons fortes savoyards, Michèle Brocard - Elisabeth Sirot, Editions Horvath.


Photos :

- Nano.M (2022)


Posté le 14-10-2022 10:44 par Jimre