Disonche

Cliquer ici pour accéder aux photos liées au chateau

Retour à la liste des châteaux du département "Haute-Savoie"

Disonche

Tour de Disonche

Une nouvelle vie pour la tour de Disonche

La construction de la tour date du XIIIe siècle mais le bâtiment actuel a probablement été refait au XVIe. Il conservera cet aspect.

Aux dernières nouvelles, la tour de Disonche, située derrière l'église, était en vente sur le site intemet Le Bon Coin.

Le bâtiment et son terrain ont en fait été rachetés l'été dernier par un Saint-gervolain ; après un Contaminard, l'ensemble reste donc entre les mains de " gars du pays". D'ailleurs, le nouveau propriétaire tient fréquemment l'ancien au courant de l'avancement de son projet ; on se souvient combien ce dernier tenait à la tour (après avoir "flashé" dessus et entrepris d'énormes travaux, il n'avait pu la garder faute de

La tour sera habitable

Olivier Hottegindre voit grand pour le site. Après une période sans activité, il avait un projet immobilier en tête, mais pas dans la région. C'est au cours d'une balade qu'il a été séduit par la tour et son environnement, sa vue, le calme qui règne alentour malgré la proximité avec le centre-ville. Et de fil en aiguille, il a décidé de la racheter.

 Le bas du terrain restera à l'état naturel. Le haut accueillera trois villas de haut standing. « Le challenge, c'est de marier le médiéval authentique et l'ultramoderne, ce qui respecte à la fois mon envie et la volonté de l'architecte des Bâtiments de France explique le nouveau propriétaire, Eh oui, la tour étant située dans le périmètre immédiat de l'église Saint-Jacques, elle-même classée, interdiction de toucher ne serait-ce qu'une fenêtre sans l'accord de l'architecte !

La tour de 600 m2 accueillera trois appartements de 150 m2 chacun, soit un par niveau, desservis par un ascenseur privé. Le rez-de-chaussée comprendra les parties communes (cave, accès garage et spa). L'appartement du haut, sous la superbe charpente qui sera visible à travers une verrière, sera habité par le propriétaire des lieux. Les deux autres seront mis en vente.

« Je veux absolument respecter l'existant, l'intérieur sera aménagé de façon moderne mais sans bling bling. Le maître mot sera la sobriété, et la noblesse des matériaux. Je tiens aussi absolument à ce que tous les appartements soient accessibles pour les personnes en fauteuil ». Les travaux d'aménagement intérieur débuteront cet hiver.

Trois villas sur le haut du terrain

Après la tour, le propriétaire s'attaquera à son projet de villas. Au nombre de trois, sur des surfaces de 120 à 240 m2 elles disposeront de deux niveaux avec une toiture végétalisée. Depuis le ciel, avec le chemin d'accès, on verra une branche de rameau.

« Ces maisons seront totalement intégrées dans le paysage. En été, une partie de la surface sera ouverte sur l'extérieur, de sorte qu'on ne saura plus si on est dedans ou dehors. Toutes les façades Est seront vitrées pour profiter du panorama» explique Olivier Hottegindre, Elles devraient être terminées d'ici Noël 2016.


Source fournie par Nano.M: 

- Un article (de 2016?) de Pauline Moisy vu dans le Dauphiné Libéré.




Posté le 19-10-2022 20:24 par Jimre

Disonche

La Tour de Disonche (route de Doran)

Située à deux minutes à pied de l'église, en position dominante, la Tour de Disonche, grosse bâtisse carrée possédant des vestiges de mâchicoulis au-dessus de la porte, fut érigée au Moyen Âge.

A l'origine possession des Seigneurs de Menthon, elle revint en 1521 à Antoine de Bellegarde de Montagny (d'une très ancienne famille de la région) qui la restaura et en modifia l'aspect primitif. C'était la résidence du juge-mage* du Faucigny. Passa ensuite aux Miribel, puis à François de Regard (en 1732). Possédait un souterrain (taillé dans le tuf) qui débouchait juste derrière l'église, se raccordant au passage à un second boyau venant du château des Rubins. Il fut obstrué en 1940 à cause du danger d'écroulement.

La tour, qui n'a pas été touchée par l'incendie de 1840, s'est policée avec le temps, s'est coiffée d'une toiture au XVIIIe siècle à pans cassés, et s'est habillée d'un enduit clair. Elle a plus l'allure d'une grosse demeure que d'une tour.

Un souterrain l'aurait reliée à l'église et au château des Rubins.


* Personnage investi des principales fonctions judiciaires dans un ressort assez étendu.


Sources fournies par Nano.M: 

- Patrimoine des vallées du Mont Blanc, Carnets d'un voyageur attentif,  de Patrick Olivier Eliott, Edisud

- panneau présent sur le site


Photos :

- Nano.M (2012)



Posté le 19-10-2022 20:20 par Jimre